Imagerie numérique et 3D

3e séminaire scientifique et technique organisé par l’Inrap, l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) et l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (IRISA), les 26 et 27 juin 2018, à Rennes (Ille-et-Vilaine, France).

La modélisation 3D et l’imagerie numérique sont désormais d’utilisation courante en archéologie, notamment comme outil d’aide au relevé, à l’étude et à la diffusion des résultats. Les outils et logiciels inhérents à ces technologies numériques ont déjà donné lieu à de nombreux retours d’expériences, d’études ou de comparaisons.

Aussi ce 3ème séminaire traite principalement de leur apport heuristique : modalités d’intégration dans les processus d’enregistrement, changements méthodologiques observés sur le terrain et en post-fouille, évolution des questionnements scientifiques, modes d’analyses, d’interprétation et de diffusion des données.

Les présentations rendent compte de retours d’expérience dans des contextes chronologique et opérationnel variés (archéologie préventive, programmée, subaquatique). Elles abordent l’étude de vestiges de toutes natures (bâti, funéraire, mobilier, grottes, gravures, etc.) et l’emploi de différentes techniques (photogrammétrie, lasergrammétrie, tomodensitométrie, etc.).


Introduction

I – Impacts opérationnel et méthodologique

Retours d’expérience analysant comment les technologies numériques de captation et de représentation des vestiges influent sur la conduite de l’opération et les données enregistrées.

II – Des outils au service de la fabrication de la connaissance

Impact épistémologique sur le raisonnement archéologique mis en évidence par des exemples d’utilisation de l’imagerie numérique 2D et 3D : comment pense-t-on devant ces images, quels raisonnements élabore-t-on, quelle est la méthode d’analyse du vestige qui se met en place ? Comment et pourquoi de nouvelles idées et de nouveaux questionnements voient-ils le jour ?

III – Restitution : de la maquette virtuelle à l’impression 3D

Retours d’expérience (réplique de mobilier pour expérimentations physiques, réalité virtuelle, etc.), comment travaille-t-on avec les modèles 3D, quels sont les apports scientifiques concrets ?

Communication de clôture

Posters

Comité d’organisation
– Sylvie Eusèbe – Chargée de l’image, du dessin et de l’infographie – Inrap, Direction scientifique et technique – sylvie.eusebe@inrap.fr
– Téophane Nicolas – Céramologue – Inrap Grand Ouest – UMR 8215 Trajectoires – theophane.nicolas@inrap.fr
– Valérie Gouranton – Enseignant-chercheur – INSA de Rennes – UMR IRISA/Inria – valerie.gouranton@irisa.fr
Ronan Gaugne – Ingénieur de recherche – Université de Rennes 1 – UMR IRISA/Inria – ronan.gaugne@irisa.fr