Archéoentomologie : comment les Coléoptères fossiles contribuent à la reconstruction des anciens paysages et des activités humaines

Les Coléoptères fossiles sont abondants dans la plupart des sédiments quaternaires. Les espèces fossiles sont absolument identiques aux espèces actuelles vivantes. Leur stabilité morphologique et physiologique, leurs exigences écologiques souvent très précises et leur rapidité de réponse aux changements environnementaux font des Coléoptères un exceptionnel objet d’étude pour les recherches paléoécologiques et paléoclimatiques. Ces insectes peuvent aussi fournir des informations abondantes, originales et variées à propos des activités humaines passées et des environnements anthropisés. Ce champ de recherches est illustré au moyen de trois exemples issus de fouilles préventives menées par l’Inrap.