Évaluations archéologiques en contexte sous-marin offshore : un nouveau protocole

Si trois décennies de diagnostics archéologiques à terre permettent désormais de s’interroger sur l’apport de ces derniers aux problématiques de la recherche, l’archéologie préventive en mer, encore balbutiante, se concentre pour l’instant sur la mise au point de méthodes opérationnelles. Aussi, cet article s’attache à dresser le bilan de quatre années d’évaluations archéologiques sur l’emprise de projets d’aménagements situées en zone offshore. Il en expose les principes méthodologiques, les principaux résultats et met l’accent sur le nécessaire développement de méthodes encore trop peu utilisées pour la détection sous-marine de potentiels vestiges archéologiques. Ce dispositif à l’origine transitoire fait, depuis décembre 2017, partie intégrante du dispositif législatif de l’archéologie préventive.