Étiqueté : xylology

0

Apport et place de la xylologie en archéologie préventive

L’archéo-xylologie est l’étude des bois archéologiques principalement découverts en milieu humide. Ces bois gorgé d’eau, mis au jour lors de fouilles archéologiques, conservent souvent leur forme et leur aspect d’origine. Matériau naturel utilisé par les hommes de toute époque, il permet d’entrevoir les environnements passés à travers ses caractéristiques écologiques (cernes de croissance, morphologie de la plante) et documente certaines pratiques anthropiques (récolte, façonnage, utilisation). Les vestiges se font pourtant rares et seule une infime partie est parvenue jusqu’à nous du fait, d’une part, des conditions particulières nécessaires à leur conservation et, d’autre part, du hasard de leur découverte.

0

L’apport des puits aux études bio‐archéologiques : quelques exemples bretons

La fouille récente d’une douzaine de puits antiques sur des opérations Inrap en Bretagne est l’occasion de faire un retour d’expérience sur l’apport de nouvelles approches méthodologiques. La qualité de conservation des restes bioarchéologiques, ainsi que l’amplitude stratigraphique, constituent des arguments de poids pour le développement de ce type de fouilles manuelles et sécurisées. Celles‐ci autorisent de nombreux prélèvements au sein de structures archéologiques souvent difficilement accessibles. Depuis 2016, l’Inrap a mis en place une « Cellule d’Intervention sur les Structures Archéologiques Profondes » (CISAP) dans la continuité d’une activité développée par l’Association ArchéoPuits.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search