Du diagnostic à la fouille des ensembles funéraires de Cergy, Serris et Bobigny

Par François Gentili et Hervé Guy

Comment évaluer la prédictibilité d’un diagnostic en contexte funéraire ? Les grands ensembles funéraires à avoir fait l’objet d’un diagnostic puis d’une fouille ne sont pas légion dans la région francilienne. Nous avons choisi d’illustrer notre propos à travers trois cas : l’église Saint-Christophe à Cergy-Village (Val-d’Oise), le cimetière du haut Moyen Âge de Serris/Les Ruelles (Seine-et-Marne) et le cimetière de La Tène moyenne de Bobigny/Hôpital Avicenne (Seine-Saint-Denis).



Pour citer cet article

GENTILI, François & GUY, Hervé. (2007). Du diagnostic à la fouille des ensembles funéraires de Cergy, Serris et Bobigny. Dans A. Augereau, H. Guy & A. Koehler (dir.), Le diagnostic des ensembles funéraires : actes du 1er séminaire méthodologique de l’Inrap, 5-6 déc. 2005, Paris (Les Cahiers de l’Inrap 1, p. 52-55). Paris : Inrap. Disponible en ligne sur <https://sstinrap.hypotheses.org/11322> (déposé le 11 février 2021). <hal-03139020>.


Accéder au volume complet des actes : https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02489321



Citer ce billet
Inrap (2007, 1 mars). Du diagnostic à la fouille des ensembles funéraires de Cergy, Serris et Bobigny. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ujua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search