L’approche géomorphologique sur les terrasses de la Garonne

Par Laurent Bruxelles et Jean-Charles Arramond

Depuis quelques années, plusieurs grandes opérations de diagnostic archéologique ont concerné le domaine des terrasses de la Garonne aux alentours de Toulouse. Le suivi géomorphologique a permis de relever une grande quantité d’informations d’ordre morphologique, sédimentologique et pédologique. Les principaux résultats ont servi à répondre à la question de l’origine de la couverture limoneuse des terrasses. La confrontation avec les données issues de l’archéologie a contribué en outre à définir l’existence de contextes plus favorables à la préservation des vestiges. Enfin, l’état de conservation des sites archéologiques fournit des indications de premier ordre sur les dynamiques sédimentaires postérieures, en particulier concernant l’impact récent de l’homme sur le milieu.



Pour citer cet article

BRUXELLES, Laurent & ARRAMOND, Jean-Charles. (2008). L’approche géomorphologique sur les terrasses de la Garonne. Dans A. Speller, G. Bellan & D. Dubant (dir.), La géoarchéologie appliquée au diagnostic des sites du Néolithique à nos jours : actes du 2e séminaire méthodologique de l’Inrap, 22-23 mai 2006, Paris (Les Cahiers de l’Inrap 2, p. 59-63). Paris : Inrap. Disponible en ligne sur <https://sstinrap.hypotheses.org/11500> (déposé le 15 février 2021). <hal-03148762>.


Accéder au volume complet des actes : https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02489346


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search