Le diagnostic archéologique des séquences fluviatiles pléistocènes de la basse vallée de l’Yonne

Par Vincent Lhomme

La basse vallée de l’Yonne constitue un secteur géographique d’une cinquantaine de kilomètres de long, compris entre deux confluences, Yonne-Armançon en amont et Seine-Yonne à Montereau en aval, où la rivière entaille les formations du Crétacé supérieur du Sénonais. Le propos de cette contribution est de présenter l’évolution des procédés de diagnostics archéologiques mis en œuvre pour la détection des sites paléolithiques en contexte fluviatile depuis 1994 dans cette aire géographique. Il n’est pas ici question d’ériger en modèle ce type d’intervention, mais plutôt d’illustrer comment une prise en compte rigoureuse du contexte (ici géomorphologique) associée à une grande souplesse dans la mise en œuvre technique permettent d’obtenir un diagnostic complet (archéologique et géomorphologique).



Pour citer cet article

LHOMME, Vincent. (2010). Le diagnostic archéologique des séquences fluviatiles pléistocènes de la basse vallée de l’Yonne. Dans P. Depaepe & F. Séara (dir.), Le diagnostic des sites paléolithiques et mésolithiques : actes du 4e séminaire méthodologique de l’Inrap, 5-6 déc. 2006, Paris (Les Cahiers de l’Inrap 3, p. 58-63). Paris : Inrap. Disponible en ligne sur <https://sstinrap.hypotheses.org/11643> (déposé le 23 février 2021). <hal-03149511>.


Accéder au volume complet des actes : https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02489364


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search