La fouille mécanisée : enjeux méthodologiques et scientifiques : Introduction

Par Catherine Marcille

Le recours aux engins mécaniques sur les chantiers archéologiques est maintenant une pratique courante. Les archéologues les utilisent pour les diagnostics, pour les décapages et parfois même pour les fouilles. Si l’histoire de la mécanisation en archéologie n’est pas facile à retracer parce qu’elle a généré très peu d’écrits, on sait que quelques grands chantiers ont fait évoluer les pratiques. Avant d’aborder le sujet de « la fouille mécanisée », peut-être est-il bon de rappeler que, si la mécanisation en archéologie n’est plus remise en cause aujourd’hui pour les décapages de sites et les diagnostics, il n’en a pas toujours été ainsi.



Pour citer cet article

MARCILLE, Catherine. (2016). Introduction. Dans A. Koehler & C. Marcille (dir.), La fouille mécanisée : enjeux méthodologiques et scientifiques : actes du 6e séminaire méthodologique de l’Inrap, 5-6 déc. 2006, Paris (Les Cahiers de l’Inrap 4, p. 5-8). Paris : Inrap. Disponible en ligne sur <https://sstinrap.hypotheses.org/11730> (déposé le 3 mars 2021). <hal-03158944>.


Accéder au volume complet des actes : https://hal-inrap.archives-ouvertes.fr/hal-02489394


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search