L’archéologie du bâti : une extrême diversité opérationnelle et scientifique. Exemples en région Auvergne-Rhône-Alpes

Session 1 : Les modes d’intervention

Par Chantal Delomier

Au travers d’exemple Rhône-Alpins, cet article vise à montrer différents modes d’intervention sur le bâti, en mettant en lumière leurs avantages et leurs inconvénients. De manière générale, les procédures écourtées (diagnostic sans fouille, ou fouille sans diagnostic) se réalisent dans des conditions très contraintes, techniquement ou scientifiquement. Les procédures complètes sont évidemment celles qui donnent lieu aux meilleurs résultats. Mais, comme l’illustre aussi cet article, quel que soit le mode d’intervention, la nature du dialogue établi avec les autres partenaires patrimoniaux est essentielle à la qualité des résultats.

Mots clés : archéologie sur le bâti, Romans sur Isère, co-activité, prescription, diagnostic, fouille

Archaeology of buildings: extreme operational and scientific diversity. Examples from the Auvergne-Rhône-Alpes region

Using examples from the Rhône-Alpes region, this article aims to show the different methods of intervention on buildings, highlighting their advantages and disadvantages. Generally speaking, shortened procedures (diagnostics without excavation, or excavation without diagnostics) are carried out under very restrictive conditions, both technically and scientifically. Complete procedures are obviously those that produce the best results. But, as this article also illustrates, whatever the method of intervention, the nature of the dialogue established with the other heritage partners is essential to the quality of the results.

Keywords: archaeology on buildings, Romans sur Isère, co-activity, prescription, diagnosis, excavation


Référence article
DELOMIER, Chantal. (2024). L’archéologie du bâti : une extrême diversité opérationnelle et scientifique. Exemples en région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans V. Mataouchek, C. Carpentier, M. Bouiron & F. Guyonnet (dir.), Archéologie préventive sur le bâti : actes du 5e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 oct. 2021, L’Isle-sur-la-Sorgue. DOI : . <10.34692/w1ry-3e40>. <hal-04477439>.



Référence communication
DELOMIER, Chantal. (2021). L’archéologie du bâti : une extrême diversité opérationnelle et scientifique [Communication]. Dans V. Mataouchek, C. Carpentier, M. Bouiron & F. Guyonnet (dir.), Archéologie préventive sur le bâti : actes du 5e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 oct. 2021, L’Isle-sur-la-Sorgue. DOI : 10.34692/sdcv-e376.


Auteur

Chantal Delomier, Inrap, UMR 5138 Laboratoire ArAr, chantal.delomier@inrap.fr




Citer ce billet
Carine Carpentier (2021, 8 novembre). L’archéologie du bâti : une extrême diversité opérationnelle et scientifique. Exemples en région Auvergne-Rhône-Alpes. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 27 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ujz0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search