Un site, deux propriétaires : diagnostic et fouilles de bâti prescrits au palais archiépiscopal d’Embrun (Hautes-Alpes)

Par Nathalie Nicolas-Girardot

Mentionné depuis le début du XIIe siècle, le palais archiépiscopal d’Embrun est restructuré vers 1240. La tour Brune, seul vestige monumental de ce palais médiéval, est classée au titre des Monuments Historiques depuis 1927, alors que l’ensemble du palais est inscrit depuis 2005 (ISMH). Deux propriétaires se partagent ce vaste édifice : le corps central appartient historiquement à la Ville d’Embrun, qui a cédé l’aile sud à un opérateur en restauration immobilière. Chacun porte deux projets de réhabilitation distincts : la création d’un CIAP (Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine religieux), pour la première ; l’aménagement d’appartements de prestige, pour le groupe François 1er Rénovation. Un diagnostic préventif a été prescrit dans le corps central du palais, en 2018, alors qu’un arrêté de fouille préventive directe a été pris dans l’aile sud, en 2019. Le diagnostic portait sur l’ensemble des élévations intérieures du corps central. Il était assorti de sondages en sous-sol dans la cour d’honneur, alors que la fouille portait uniquement sur les façades décrépies de l’aile sud, rendues accessibles par des échafaudages. Le poster s’attachera à présenter les stratégies mises en œuvre dans ces deux opérations confiées à l’Inrap, au regard des objectifs de chaque prescription.

Mentioned since the beginning of the 12th century, the archiepiscopal palace of Embrun was restructured around 1240. The Brune Tower, the only monumental vestige of this medieval palace, has been listed as a Historic Monument since 1927, while the entire palace has been listed since 2005 (ISMH). Two owners share this vast building: the central body historically belongs to the City of Embrun, which has given the south wing to a real estate restoration operator. Each has two distinct rehabilitation projects: the creation of a CIAP (Center for the Interpretation of Architecture and Religious Heritage), for the first; the development of prestigious apartments, for the group François 1er Rénovation. A preventive diagnosis was prescribed in the central body of the palace, in 2018, while an order of direct preventive excavation was taken in the south wing, in 2019. The diagnosis concerned all the interior elevations of the central body. It was accompanied by underground surveys in the courtyard of honor, while the excavation focused only on the decrepit facades of the south wing, made accessible by scaffolding. The poster will present the strategies implemented in these two operations entrusted to Inrap, with regard to the objectives of each prescription.



Pour citer cette vidéo

NICOLAS-GIRARDOT, Nathalie. (2021). Un site, deux propriétaires : diagnostic et fouilles de bâti prescrits au palais archiépiscopal d’Embrun (Hautes-Alpes) [Vidéo]. Dans V. Mataouchek, C. Carpentier, M. Bouiron & F. Guyonnet (dir.), Archéologie préventive sur le bâti : actes du 5e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 oct. 2021, L’Isle-sur-la-Sorgue. <https://sstinrap.hypotheses.org/12930>.


Pour citer ce poster

NICOLAS-GIRARDOT, Nathalie. (2021). Diagnostic et fouilles de bâti à Embrun (Hautes-Alpes) [Poster]. Dans V. Mataouchek, C. Carpentier, M. Bouiron & F. Guyonnet (dir.), Archéologie préventive sur le bâti : actes du 5e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 oct. 2021, L’Isle-sur-la-Sorgue. <https://sstinrap.hypotheses.org/12930>. <hal-03421270>.


Auteur

Nathalie Nicolas-Girardot – Inrap Midi-Méditerranée – nathalie.nicolas@inrap.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search