Un exemple d’étude mêlant archéologie du bâti, fouille sédimentaire et sources écrites : la galerie sud du couvent des Jacobins de Rennes, XIVe-XVIIe s. (Ille-et-Vilaine)

Par Teddy Béthus. Communication réalisée à partir des travaux menés par Teddy Béthus, Elen Cadiou, Rozenn Colleter, Françoise Labaune-Jean, Gaétan Le Cloirec et Ludovic Schmitt – Inrap.

De 2011 à 2013, le couvent des Jacobins de Rennes (Ille-et-Vilaine) a fait l’objet d’un chantier de fouille archéologique préventive d’une ampleur exceptionnelle, permettant d’étudier le couvent d’un ordre mendiant en intégralité. L’approche comportait à la fois une étude des archives, la fouille des vestiges sédimentaires, dont plusieurs centaines de sépultures, et une étude du bâti intégrale. Appliquée à l’ensemble du site, elle a permis de comprendre l’organisation et l’évolution de l’établissement monastique dans sa globalité, depuis sa fondation au XIVe siècle jusqu’à ses ultimes transformations dans le courant du XVIIe siècle. Une telle démarche nécessitait d’analyser chaque composantes (église, cloître, salle capitulaire, réfectoire…) de la manière la plus complète possible en étudiant, également, les circulations entre ces différents espaces. Placée au centre du couvent, à l’interface des bâtiments conventuels et d’une église largement ouverte sur l’espace urbain, la galerie sud du cloître est alors apparue comme un point nodal de l’établissement, au cœur des enjeux propres aux ordres mendiants. Cette communication propose d’en restituer les différentes transformations, entre le XIVe et le XVIIe siècle, mais aussi la manière dont le travail d’analyse a progressé au fil des découvertes. Basé sur l’exploitation des sources textuelles, l’étude du bâti et les résultats de la fouille sédimentaire, ce dernier a permis de renouveler la compréhension de cet espace et d’entamer une réflexion plus générale à l’échelle du couvent. Il témoigne également de la nécessité d’une approche globale mêlant documentation historique, fouille sédimentaire et archéologie du bâti pour comprendre le plus finement possible l’organisation de ce type d’ensemble monastique.

From 2011 to 2013, the convent of the Jacobins in Rennes (Ille-et-Vilaine) was the subject of a preventive archaeological excavation of an exceptional scale, allowing the study of the convent of a mendicant order in its entirety. The approach included a study of the archives, the excavation of sedimentary remains, including several hundred burials, and a study of the entire building. Applied to the entire site, it allowed us to understand the organization and evolution of the monastic establishment in its entirety, from its foundation in the 14th century to its final transformations in the 17th century. Such an approach required an analysis of each component (church, cloister, chapter house, refectory…) in the most complete way possible, while also studying the circulation between these different spaces. Placed in the center of the convent, at the interface of the conventual buildings and a church that was largely open to the urban space, the south gallery of the cloister appeared as a nodal point of the establishment, at the heart of the issues specific to mendicant orders. This paper proposes to reconstruct the various transformations between the 14th and 17th centuries, but also the way in which the work of analysis has progressed with the discoveries. Based on the exploitation of textual sources, the study of the building and the results of the sedimentary excavation, the latter has made it possible to renew our understanding of this space and to initiate a more general reflection on the scale of the convent. It also demonstrates the need for a global approach combining historical documentation, sedimentary excavation and archaeology of the building in order to understand the organization of this type of monastic complex in as much detail as possible.



Pour citer cette vidéo

BÉTHUS, Teddy et coll. (2021). Un exemple d’étude mêlant archéologie du bâti, fouille sédimentaire et sources écrites : la galerie sud du couvent des Jacobins de Rennes, XIVe-XVIIe s. (Ille-et-Vilaine) [Vidéo]. Dans V. Mataouchek, C. Carpentier, M. Bouiron & F. Guyonnet (dir.), Archéologie préventive sur le bâti : actes du 5e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 oct. 2021, L’Isle-sur-la-Sorgue. <https://sstinrap.hypotheses.org/13244>.


Auteur

Teddy Béthus – Inrap Grand Ouest – teddy.bethus@inrap.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search