Apports archéologiques, historiques et patrimoniaux d’un service de collectivité territoriale à l’archéologie du bâti : l’exemple de la Métropole Nice Côte d’Azur

Par Fabien Blanc-Garidel

L’existence d’équipes pérennes sur un territoire permet, sur le long terme, d’adapter les stratégies opérationnelles et patrimoniales en concertation avec les services de l’État et les aménageurs. L’accumulation d’expériences et de connaissances sur un même territoire constitue, pour les contextes urbains en particulier, un atout majeur pour progressivement réinterpréter les dynamiques archéologiques et historiques sur le temps long. De ce point de vue, les collectivités territoriales sont souvent des interlocuteurs privilégiés qui entretiennent à la fois des rapports réguliers aussi bien avec les aménageurs publics qu’avec les services déconcentrés de l’État (SRA, MH, ABF), facilitant ainsi la mise en place d’une synergie propice aux décisions collégiales. À partir de quelques exemples choisis dans les Alpes-Maritimes, nous montrerons comment, en contexte préventif, un service de collectivité territorial répond aux demandes des aménageurs et des différents acteurs, tout en garantissant le traitement et l’enrichissement des problématiques scientifiques. La communication traitera aussi bien des contextes de rénovation urbaine que des travaux de restauration sur monuments protégés ou non. Elle s’attachera également à exposer les relations parfois tendues entre les acteurs du patrimoine dont les intérêts et objectifs ne sont pas toujours concordants, tout en montrant les expériences positives qui enrichissent l’intérêt général et patrimonial.

The existence of permanent teams in a given territory makes it possible, in the long term, to adapt operational and heritage strategies in consultation with State services and developers. The accumulation of experience and knowledge on a given territory constitutes, for urban contexts in particular, a major asset for gradually reinterpreting archaeological and historical dynamics over time. From this point of view, local authorities are often privileged interlocutors who maintain regular relations both with public developers and with the decentralized services of the State (SRA, MH, ABF), thus facilitating the establishment of a synergy conducive to collegial decisions. From a few examples chosen in the Alpes-Maritimes, we will show how, in a preventive context, a local authority service responds to the demands of the developers and the various actors, while guaranteeing the treatment and enrichment of scientific problems. The communication will deal with urban renovation contexts as well as restoration works on protected or not protected monuments. It will also endeavor to expose the sometimes tense relations between the actors of the heritage whose interests and objectives are not always concordant, while showing the positive experiences which enrich the general and patrimonial interest.




Pour citer cette vidéo

BLANC-GARIDEL, Fabien. (2021). Apports archéologiques, historiques et patrimoniaux d’un service de collectivité territoriale à l’archéologie du bâti : l’exemple de la Métropole Nice Côte d’Azur [Vidéo]. Dans V. Mataouchek, C. Carpentier, M. Bouiron & F. Guyonnet (dir.), Archéologie préventive sur le bâti : actes du 5e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 oct. 2021, L’Isle-sur-la-Sorgue. <https://sstinrap.hypotheses.org/13267>.


Auteur

Fabien Blanc-Garidel – Métropole Nice Côte d’Azur, Service d’archéologie – fabien.blanc@nicecotedazur.org


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search