Prescrire des études documentaires ou d’archives dans le cadre des opérations préventives. Un nouvel enjeu au cœur de la rédaction des cahiers des charges scientifiques et de la conduite du CST par les services régionaux de l’archéologie

Session 1 : Prescription, typologie des sources et contextualisation des usages documentaires

Par François Fichet de Clairfontaine et Bastien Lefebvre. Avec la collaboration de Gaël Carré, Marie-Christine Lacroix et Yves Pautrat



Résumé / Abstract

La prescription d’archéologie préventive exprimée par le biais d’un cahier des charges scientifique, qu’elle concerne des dossiers de diagnostic ou de fouille préventive, comporte de plus en plus souvent des volets consacrés non seulement à la conduite d’études documentaires mais aussi à celle d’analyses d’archives. À partir d’exemples pris entre autres en Normandie, Bourgogne Franche-Comté, Occitanie et Outre-Mer (La Réunion, Guadeloupe et Martinique), cette communication a pour objet de montrer comment et jusqu’à quel point les services de l’archéologie appréhendent ce champ d’enquête dans leurs cahiers des charges scientifiques, comment ils les dimensionnent ou non, comment cela s’est aussi traduit dans les faits au sein des rapports de diagnostic comme de fouille ; la CTRA pouvant avoir un rôle moteur en incitant ces études et en permettant de mieux adapter ces travaux. L’attention portée à ce type de prescription s’est-elle enfin in fine traduite par le recrutement de spécialistes au sein des équipes, que ce soit celles des SRA, des opérateurs privés ou des opérateurs publics ?

Mots-clés : prescription d’archéologie préventive, cahier des charges scientifiques, services régionaux de l’archéologie, CTRA, études documentaires, études d’archives

Prescribing documentary or archival studies as part of preventive operations. A new challenge at the heart of the drafting of scientific specifications and the conduct of CST by regional archaeology departments

The prescription of preventive archaeology expressed through scientific specifications, whether it concerns diagnostic files or preventive excavations, increasingly includes sections devoted not only to the conduct of documentary studies but also to archival analyses. Using examples from Normandy, Bourgogne Franche-Comté, Occitanie and Overseas (Reunion, Guadeloupe and Martinique), this paper aims to show how and to what extent archaeological services apprehend this field of investigation in their scientific specifications, how they dimension or not, and how this is also translated into practice within diagnostic and excavation reports; the CTRA can play a driving role in encouraging these studies and in allowing for a better adaptation of this work. Has the attention given to this type of prescription finally resulted in the recruitment of specialists within the teams, whether those of the SRA, private operators or public operators?

Keywords: preventive archaeology prescription, scientific specifications, regional archaeological services, CTRA, documentary studies, archive studies


Pour citer cette communication

FICHET DE CLAIRFONTAINE, François, LEFEBVRE, Bastien, CARRE, Gaël (coll.), LACROIX, Marie-Christine (coll.) & PAUTRAT, Yves (coll.). (2022). Prescrire des études documentaires ou d’archives dans le cadre des opérations préventives. Un nouvel enjeu au cœur de la rédaction des cahiers des charges scientifiques et de la conduite du CST par les services régionaux de l’archéologie. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. DOI : 10.34692/512q-fd57.


Auteurs



Citer ce billet
Inrap (2022, 2 décembre). Prescrire des études documentaires ou d’archives dans le cadre des opérations préventives. Un nouvel enjeu au cœur de la rédaction des cahiers des charges scientifiques et de la conduite du CST par les services régionaux de l’archéologie. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk0h

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search