Les sources écrites en archéologie préventive : types et utilisation. Aperçu illustré par plusieurs études récentes réalisées en Bretagne

Session 1 : Prescription, typologie des sources et contextualisation des usages documentaires

Par Pierre Poilpré



Résumé / Abstract

L’archéologie, qu’elle soit préventive ou non, est amenée à rencontrer une grande diversité de structures, et toucher ainsi tous les aspects d’une société. Toutes les sources d’archives sont donc potentiellement susceptibles d’être mobilisées pour documenter un site. Ces différentes sources sont donc innombrables, et il n’est pas question ici d’en dresser un inventaire exhaustif. Cette communication se propose uniquement d’en donner un aperçu pratique. On tâchera, pour chacune, de préciser la localisation des fonds, et d’illustrer leur utilisation concrète à partir d’études récentes, menées ces dernières années par l’Inrap en Bretagne. Sera d’abord évoqué le cadastre napoléonien qui, avec ses états de section et ses matrices, constitue une source écrite à part entière, et bien souvent le point de départ de toutes recherches ; tout comme les plans-terriers, plus anciens mais aussi plus rares. Il sera ensuite question de l’apport des inventaires administratifs du Moyen Âge et de l’époque moderne que sont les terriers, rentiers ou censiers, de celui des aveux et leur minu, des documents comptables et PV de visite, des actes notariés et des papiers de famille. On évoquera aussi les registres paroissiaux, ou encore les chartes et cartulaires du Moyen Âge central. On abordera enfin l’utilisation plus délicates des sources narratives et hagiographiques. Cependant, puisque le sujet est l’archéologie préventive, on pourra se demander, pour finir, s’il n’y a pas une particularité dans l’utilisation, au sein de cette discipline, des sources écrites. Particularité qui ne résiderait pas tant dans la nature des sources que dans celle des opérations ; on pense en particulier aux vastes décapages qui, en pleine campagne, mettent au jour des sites ruraux, inconnus. Ces sites qui sont souvent modestes sont dès lors très difficiles à documenter directement. Un moyen pour pallier cet écueil peut résider dans un certain usage que l’on peut faire des aveux. L’étude de ces documents, lorsqu’ils sont suffisamment détaillés, autorise une reconstitution parcellaire qui, en procédant de façon régressive, peut faire remonter jusqu’à la fin du Moyen Âge. Ce procédé permet d’accéder à une forme ancienne du paysage qui, en soit, peut déjà renseigner immédiatement les vestiges mis au jour. Mais c’est aussi un moyen de parvenir à des informations importantes, comme la microtoponymie ancienne, la propriété ou le statut des terres.

Mots-clés : Bretagne, archives, sources écrites, archéologie préventive

Written sources in preventive archaeology: types and use. An overview illustrated by several recent studies carried out in Brittany

Archaeology, whether it is preventive or not, is likely to encounter a great diversity of structures, and thus touch all aspects of a society. All archival sources are therefore potentially likely to be mobilized to document a site. These different sources are therefore innumerable, and there is no question here of drawing up an exhaustive inventory. This paper only proposes to give a practical overview. For each, we will try to specify the location of the funds, and to illustrate their concrete use based on recent studies conducted in recent years by Inrap in Brittany. First, the Napoleonic cadastre will be evoked, which, with its sectional statements and matrices, constitutes a written source in its own right, and is often the starting point of all research; as well as the land registers, which are older but also rarer. We will then discuss the contribution of administrative inventories from the Middle Ages and the modern era, such as terriers, rentiers or censiers, confessions and their minutia, accounting documents and minutes of visits, notarial acts and family papers. We will also evoke the parish registers, or the charters and cartularies of the central Middle Ages. Finally, the more delicate use of narrative and hagiographic sources will be discussed. However, since the subject is preventive archaeology, we may wonder, finally, if there is not a particularity in the use, within this discipline, of written sources. A particularity that does not reside so much in the nature of the sources as in that of the operations; one thinks in particular of the vast strippings that, in the middle of the countryside, bring to light unknown rural sites. These sites, which are often modest, are therefore very difficult to document directly. One way to overcome this problem is to make some use of confessions. The study of these documents, when they are sufficiently detailed, allows for a piecemeal reconstruction which, by proceeding in a regressive manner, can take us back to the end of the Middle Ages. This process allows us to access an ancient form of the landscape which, in itself, can immediately inform the remains that have been uncovered. But it is also a way of obtaining important information, such as the ancient microtoponymy, the ownership or the status of the land.

Key words : Brittany, archives, written sources, preventive archaeology


Pour citer cette communication

POILPRÉ, Pierre. (2022). Les sources écrites en archéologie préventive : types et utilisation. Aperçu illustré par plusieurs études récentes réalisées en Bretagne. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. DOI : 10.34692/7dk8-wt71.


Auteur

Pierre Poilpré, Inrap, pierre.poilpre@inrap.fr




Citer ce billet
Inrap (2022, 2 décembre). Les sources écrites en archéologie préventive : types et utilisation. Aperçu illustré par plusieurs études récentes réalisées en Bretagne. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk0i

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search