Quarante ans de pratique de l’étude documentaire en lien avec l’archéologie à Orléans

Session 2 : Apport des études documentaires aux opérations archéologiques

Par Benjamin Lefèvre, Sébastien Jesset et Catherine Thion



Résumé / Abstract

Par un ensemble de circonstances favorables, la ville d’Orléans a bénéficié précocement d’études documentaires dès le début des années 1980. À l’origine, ces études « d’évaluation du patrimoine » incluant travail bibliographique, dépouillement des fonds d’archives, l’observation du bâti et parfois des sondages archéologiques, sont réalisées par le service de l’Inventaire du Patrimoine en collaboration avec la direction des Antiquités Historiques (DAH) en préalable aux opérations d’urbanisme (quartier Vinaigrerie – 1984 ; quartier Saint-Euverte – 1990). Quelques autres à l’initiative de la DAH accompagnent les opérations de terrain (Place du Martroi – 1986 ; ZAD Saint-Marceau – 1989 ; carrefour Bourgogne – 1989). Avec la mise en place en 1993 du service archéologique municipal d’Orléans, ces études vont progressivement se développer, préalablement à toutes prescriptions et en anticipation sur les projets d’aménagement de la ville (quartier de la Charpenterie – 1996-1997 ; quartier du Châtelet – 1998 ; rue des Halles îlots A, B, E, F et G – 2004 ; quartier Saint-Paul – 2006-2007 ; quartier des Carmes – 2009 ; FAMAR – 2012 ; Boulevard Aristide-Briand – 2015). Au tournant des années 2000, le SRA prendra encore en charge quelques études en préalable à la prescription d’évaluation (prieuré de la Madeleine – 1998 ; rue des Halles immeuble Pomona et Gratté – 2001), avant que les études documentaires soient intégrées au cahier des charges de certaines prescriptions de diagnostics à partir de 2004 (Motte Sanguin – 2004 ; Tram B – 2008). La dernière étude documentaire conduite par le Pôle d’Archéologie de la Ville d’Orléans concerne une vaste opération de requalification des mails (boulevards) hérités de la fortification de la fin du XVe s., menée par Orléans Métropole. Réalisée de façon anticipée, elle a été reprise dans la prescription de diagnostic du SRA Centre-Val de Loire pour notamment évaluer l’étendue des destructions opérées par les travaux de démolition de l’enceinte à partir de la fin du XVIIIe s. Cette étude, menée en six mois par deux personnes, a porté sur plusieurs thématiques et brosse un tableau le plus complet possible de l’état des connaissances de cet espace : géomorphologie, contexte archéologique, contexte des aménagements récents mais aussi et surtout histoire de cette fortification. La synthèse, conçue comme un document autonome pour les décideurs, propose une récapitulation des différentes informations rassemblées, notamment topographiques, ainsi qu’une estimation du potentiel archéologique du couloir des mails. Cette étude documentaire et historique, pleinement intégrée à l’archéologie préventive, est un bon exemple d’une pratique maintenant quadragénaire à Orléans.

Mots-clés : Orléans, Moyen-Âge, fortification urbaine, potentiel archéologique

Forty years of archaeological documentary research in Orléans

Thanks to a series of favourable circumstances, the city of Orléans has benefited from documentary studies since the beginning of the 1980s. Initially, these “heritage assessment” studies, including bibliographic work, examination of archive collections, observation of buildings and sometimes archaeological surveys, were carried out by the Heritage Inventory Department in collaboration with the Directorate of Historical Antiquities (DAH) prior to urban planning operations (Vinaigrerie district – 1984; Saint-Euverte district – 1990). A few others, at the initiative of the DAH, accompanied the operations on the ground (Place du Martroi – 1986; ZAD Saint-Marceau – 1989; carrefour Bourgogne – 1989). With the setting up of the Orléans municipal archaeological service in 1993, these studies gradually developed, prior to any prescriptions and in anticipation of the city’s development projects (Charpenterie district – 1996-1997; Châtelet district – 1998; rue des Halles blocks A, B, E, F and G – 2004; Saint-Paul district – 2006-2007; Carmes district – 2009; FAMAR – 2012; Boulevard Aristide-Briand – 2015). At the turn of the 2000s, the SRA took charge of a few more studies prior to the prescription of an evaluation (Prieuré de la Madeleine – 1998; rue des Halles immeuble Pomona et Gratté – 2001), before documentary studies were integrated into the specifications of certain diagnostic prescriptions starting in 2004 (Motte Sanguin – 2004; Tram B – 2008). The last documentary study conducted by the Archaeology Unit of the City of Orléans concerns a vast operation of requalification of the malls (boulevards) inherited from the fortification of the end of the 15th century, conducted by Orléans Métropole. Carried out in advance, it was included in the diagnostic prescription of the SRA Centre-Val de Loire in order to assess the extent of the destruction caused by the demolition of the city wall from the end of the 18th century. This study, carried out in six months by two people, focused on several themes and paints the most complete picture possible of the state of knowledge of this space: geomorphology, archaeological context, context of the recent developments but also and especially history of this fortification. The synthesis, conceived as a stand-alone document for decision-makers, offers a summary of the various information gathered, particularly topographical, as well as an estimate of the archaeological potential of the corridor of the malls. This documentary and historical study, fully integrated into preventive archaeology, is a good example of a practice that is now four decades old in Orléans.

Keywords : Orléans, Middle Ages, urban fortification, archaeological potential


Pour citer cette communication

LEFÈVRE, Benjamin, JESSET, Sébastien & THION, Catherine. (2022). Quarante ans de pratique de l’étude documentaire en lien avec l’archéologie à Orléans. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. DOI : 10.34692/gqn3-nk04.


Auteurs



Citer ce billet
Inrap (2022, 13 décembre). Quarante ans de pratique de l’étude documentaire en lien avec l’archéologie à Orléans. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk0s

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search