Deux exemples d’études documentaires menées en Lorraine en 2019 et 2021 : Montfaucon d’Argonne (55) et Lunéville (54)

Session 2 : Apport des études documentaires aux opérations archéologiques

Par Marilyne Prevot



Résumé / Abstract

Deux exemples avec une finalité différente, des axes de recherches divers, et un nombre de jours attribués qui varient. Depuis environ 5 ans, les études documentaires, archivistiques, se multiplient en Lorraine, en lien la plupart du temps avec des questionnements émanant des responsables d’opération après une fouille. Cependant, la demande peut être différente, et venir d’un organisme autre que l’Inrap, et se faire en amont d’un projet différent. C’est le cas de l’étude réalisée pour le site de Montfaucon d’Argonne en 2019, et que je choisis d’exposer en premier. En 2018, l’Inrap a été contacté par l’ABMC (American Battle Monuments Comission) afin de réaliser une enquête archéologique et historique sur un site appartenant aux États-Unis, un village meusien détruit pendant la Première Guerre Mondiale, sur lequel un monument américain a été édifié. L’enjeu était double : proposer une étude la plus exhaustive possible du village détruit, à travers les archives, les documents, les différentes pièces et les rares vestiges encore présents, mais également évaluer le potentiel d’une éventuelle fouille, en s’appuyant entre autre d’une campagne de relevés LIDAR. L’éventail des supports à chercher, trouver et exploiter était conséquent, mais cette étude ayant bénéficié de 15 jours, l’étude s’est avérée plutôt exhaustive. Le second exemple concerne une demande émanant d’un responsable d’opération, suite à une fouille réalisée sur la commune de Lunéville, dans le 54. Les investigations ont révélé, entre autres, la présence de fosses rectangulaires, profondes attribuées au XVIIIe siècle. La demande du responsable d’opération (J.J. Thevenard) était de tenter de déterminer si ces fosses témoignaient d’une période connue de campagnes d’extraction des terres de jardin ordonnées pour l’embellissement du château de Lunéville et en particulier son parc, sous le règne de Stanislas. Il s’agissait donc d’un travail de recherches dans les archives, un travail poussé, qui, bien qu’ayant apporté plusieurs propositions quant à l’origine de ces excavations, n’a pu, en raison du temps imparti à l’étude, soit 5 jours, répondre clairement à la question du responsable d’opération.

Mots-clés : archives, supports, attentes, résultats, moyens

Two examples of documentary studies carried out in Lorraine in 2019 and 2021: Montfaucon d’Argonne (55) and Lunéville (54)

Two examples with a different purpose, various research axes, and a varying number of days allocated. For about 5 years, documentary and archival studies have been increasing in Lorraine, mostly in connection with questions from those in charge of operations after an excavation. However, the request may be different, and come from an organization other than Inrap, and be made before a different project. This is the case of the study carried out for the site of Montfaucon d’Argonne in 2019, and which I choose to expose first. In 2018, Inrap was contacted by the ABMC (American Battle Monuments Comission) to conduct an archaeological and historical survey of a site belonging to the United States, a Meuse village destroyed during World War I, on which an American monument was built. The challenge was twofold: to propose the most exhaustive study possible of the destroyed village, through archives, documents, various pieces and the rare remains still present, but also to evaluate the potential of a possible excavation, relying among other things on a LIDAR survey campaign. The range of materials to be sought, found and exploited was consequent, but this study having benefited from 15 days, the study turned out to be rather exhaustive. The second example concerns a request from an operation manager, following an excavation carried out in the commune of Lunéville, in the department 54. The investigations revealed, among other things, the presence of deep rectangular pits attributed to the 18th century. The request of the responsible for the operation (J.J. Thevenard) was to try to determine if these pits testified to a known period of campaigns of extraction of garden soil ordered for the embellishment of the castle of Lunéville and in particular its park, under the reign of Stanislas. It was therefore a work of research in the archives, a thorough work, which, although having brought several proposals as to the origin of these excavations, could not, because of the time allocated to the study, that is to say 5 days, answer clearly the question of the responsible for the operation.

Keywords: archives, media, expectations, results, resources


Pour citer cette communication

PREVOT, Marilyne. (2022). Deux exemples d’études documentaires menées en Lorraine en 2019 et 2021 : Montfaucon d’Argonne (55) et Lunéville (54). Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. DOI : 10.34692/9f91-yt61.


Auteur

Marilyne Prevot, Inrap, marilyne.prevot@inrap.fr



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Inrap (13 décembre 2022). Deux exemples d’études documentaires menées en Lorraine en 2019 et 2021 : Montfaucon d’Argonne (55) et Lunéville (54). Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk0u


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search