La tour du Connétable à Nantes : étude documentaire et archivistique dans le cadre de la fouille du Square Fleuriot de Langle

Par Camille Dreillard



Résumé

En 2017 et 2018, la réalisation d’un diagnostic puis d’une fouille archéologique à l’emplacement du Square Fleuriot de Langle à Nantes ont permis de mettre au jour des vestiges de l’enceinte urbaine médiévale, notamment une section de courtine et l’amorce d’une tour – dite du Connétable – protégeant l’angle sud-ouest de la ville. Une étude documentaire et archivistique a été prescrite dans le cadre de l’opération de fouille, afin de replacer les vestiges mis au jour dans leur contexte historique et architectural. Cette étude « mixte » portant à la fois sur le dépouillement de sources textuelles inédites et publiées, que sur l’analyse de documents planimétriques et iconographiques, avait trois objectifs principaux : (1) faire le point sur les différents toponymes employés pour désigner la tour depuis sa construction jusqu’à son dérasement, en raison des nombreuses confusions faites par les auteurs locaux dans l’appellation des tours de l’enceinte ; (2) retracer l’histoire architecturale de la tour à travers l’étude d’une série inédite, les « comptes de miseurs », des registres de comptes tenus par les hommes en charge de la construction et de l’entretien des fortifications, dans lesquels sont consignés de façon hebdomadaire les différentes dépenses et travaux effectués dans la cité. L’étude de ces registres – conservés de manière presque continue entre 1436 et 1674 – a été facilitée par une campagne de numérisation engagée par le service des Archives de Nantes Métropole ; (3) analyser de façon détaillée les différents documents textuels, iconographiques et planimétriques existant afin de restituer au mieux l’architecture de la tour et comprendre de quelle manière elle avait été impactée par les aménagements postérieurs (construction d’une école de chirurgie, d’une halle au blé puis d’un hôtel des Postes). L’étude documentaire a apporté de nombreux éléments inédits, que n’aurait pas permis une simple analyse archéologique des vestiges, en raison de leur profondeur et leur état de conservation. L’étude a ainsi révélé que la tour mise au jour était initialement dénommée « tour de Barbecanne », qu’il s’agissait d’une tour d’artillerie construite entre avril 1466 et août 1468, édifiée pour doubler et « rechemiser » une tour antérieure, conservée en élévation. L’ouvrage, élevé en blocs de granite et micaschiste locaux sur un pilotis de fondation d’aulne, comportait également un grand bas-relief armorié sculpté dans du tuffeau importé du Loir-et-Cher, plusieurs niveaux de canonnières ainsi qu’une poterne menant à un pont permettant de traverser la douve à l’ouest de la ville.

In 2017 and 2018, a diagnostic and then an archaeological excavation at the site of the Square Fleuriot de Langle in Nantes uncovered remains of the medieval urban wall, including a section of curtain wall and the beginning of a tower – known as the Connétable – protecting the southwest corner of the city. A documentary and archival study was prescribed as part of the excavation operation, in order to place the remains uncovered in their historical and architectural context. This “mixed” study, which involved both the analysis of unpublished and published textual sources and the analysis of planimetric and iconographic documents, had three main objectives: (1) to take stock of the different toponyms used to designate the tower from its construction until its dismantling, due to the numerous confusions made by local authors in the naming of the towers of the enclosure; (2) to trace the architectural history of the tower through the study of a previously unpublished series, the “comptes de miseurs”, registers of accounts kept by the men in charge of the construction and maintenance of the fortifications, in which the various expenses and works carried out in the city are recorded on a weekly basis. The study of these registers – kept almost continuously between 1436 and 1674 – was facilitated by a digitization campaign undertaken by the Archives of Nantes Métropole; (3) to analyze in detail the various textual, iconographic and planimetric documents that exist in order to restore the architecture of the tower and understand how it had been impacted by later developments (construction of a surgical school, a corn exchange and then a post office). The documentary study brought many new elements, which a simple archaeological analysis of the remains would not have allowed, due to their depth and state of conservation. The study revealed that the tower that was discovered was initially called the “Barbecanne tower”, that it was an artillery tower built between April 1466 and August 1468, built to double and “re-characterize” an earlier tower, preserved in elevation. The structure, built of local granite and micaschist blocks on an alder foundation pile, also included a large armorial bas-relief carved in tufa stone imported from the Loir-et-Cher, several levels of gunports as well as a postern leading to a bridge allowing the crossing of the moat to the west of the city. [Translated with DeepL]


Pour citer cette vidéo

DREILLARD, Camille. (2022). La tour du Connétable à Nantes : étude documentaire et archivistique dans le cadre de la fouille du Square Fleuriot de Langle [Vidéo]. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. <https://sstinrap.hypotheses.org/15645>.


Auteur

Camille Dreillard – Pôle de recherche archéologique de Nantes Métropole – camille.dreillard@nantesmetropole.fr



Citer ce billet
Inrap (2023, 19 janvier). La tour du Connétable à Nantes : étude documentaire et archivistique dans le cadre de la fouille du Square Fleuriot de Langle. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk12

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search