L’évolution du bourg d’Esnandes (Charente-Maritime) face au colmatage du Marais poitevin : l’apport des cartes anciennes et des archives

Par Catherine Vacher, avec la collaboration de Jean-Claude Bonnin.



Résumé

Esnandes est localisée à l’extrémité sud-ouest de la baie de l’Aiguillon, vestige de l’ancien golfe des Pictons, aujourd’hui colmaté et qui forme le Marais poitevin. La commune a fait l’objet d’une fouille en 2018 et d’un diagnostic en 2019, le tout associé à une étude documentaire fournie. Les résultats croisés de ces deux approches permettent de comprendre l’évolution du bourg de la période gauloise à nos jours, l’occupation primitive étant localisée en retrait de trait de côte actuel, le long du marais qui se développe vers l’est. Esnandes est connue à travers les archives à partir du Xe siècle, et c’est, avant le développement de la ville de La Rochelle, un des deux seuls ports de l’Aunis avec Châtelaillon. Contrairement à la majeure partie de la Charente-Maritime, la commune dispose d’un fonds d’archives conséquent, et, entre autres, une série importante d’actes notariés qui concernent la fin du XVe et le XVIe siècles. L’analyse croisée de ces documents avec les résultats des deux interventions archéologiques, permettent de comprendre le développement bipartite du lieu avec le bourg du seigneur et celui du prieur, mais aussi d’identifier le glissement progressif de l’habitat d’est en ouest, en raison, entre autres, du colmatage du marais. L’analyse régressive des actes notariés, des plans anciens et autres documents d’archives permettent d’une part, de suivre l’évolution de l’environnement naturel du site et, d’autre part, de percevoir le déplacement progressif des structures portuaires. Enfin, elle apporte des données quant à la réutilisation et le statut des zones envasées. Au plus près du site fouillé en 2018, les informations issues des archives, croisées avec celles de la fouille, permettent aussi de comprendre l’évolution du cimetière d’Esnandes, son extension au Moyen Âge, l’aliénation, au XIIIe siècle, d’un secteur de la nécropole au profit d’une vaste construction dont la fonction n’est pas identifiée, son évolution à la période moderne et, enfin, l’abandon de la partie la plus éloignée de l’église à la fin du XVIIIe siècle. L’étude réalisée dans les archives anciennes, et notamment notariales, a permis d’enrichir de façon très importante les résultats de la fouille. Les informations engrangées, qui débordent très largement de l’assiette de la fouille stricto sensu bien entendu, permettent aujourd’hui de nourrir la réflexion collective en cours sur les marais qui bordent la quasi-totalité des côtes charentaises, de la Sèvre niortaise à l’estuaire de la Gironde. Il s’agit d’apporter des éléments de datation à la poldérisation du milieu et de mettre en évidence les activités économiques connexes. Enfin, l’outil cartographique permet de mettre facilement à la disposition des chercheurs et/ou des services prescripteurs les informations collectées.

Esnandes is located at the southwestern end of the Bay of Aiguillon, a remnant of the ancient Gulf of Pictons, now clogged and forming the Marais Poitevin. The commune was the subject of an excavation in 2018 and a diagnostic in 2019, all associated with a documentary study provided. The results of these two approaches allow us to understand the evolution of the town from the Gallic period to the present day, the primitive occupation being located back from the current coastline, along the marsh which develops towards the east. Esnandes is known through the archives from the 10th century, and it is, before the development of the city of La Rochelle, one of the only two ports of Aunis with Châtelaillon. Contrary to most of the Charente-Maritime, the commune has a substantial archive, and, among other things, an important series of notarial acts concerning the end of the 15th and 16th centuries. The cross-analysis of these documents with the results of the two archaeological interventions, allow us to understand the bipartite development of the place with the lord’s village and the prior’s village, but also to identify the progressive shift of the habitat from east to west, due, among other things, to the clogging of the marsh. The regressive analysis of notarial acts, old plans and other archival documents allows, on the one hand, to follow the evolution of the natural environment of the site and, on the other hand, to perceive the progressive displacement of the harbour structures. Finally, it provides data on the reuse and status of silted areas. Closer to the site excavated in 2018, the information from the archives, crossed with that from the excavation, also makes it possible to understand the evolution of the Esnandes cemetery, its extension in the Middle Ages, the alienation, in the 13th century, of a sector of the necropolis to the benefit of a vast construction whose function is not identified, its evolution in the modern period, and, finally, the abandonment of the part furthest away from the church in the late 18th century. The study carried out in the ancient archives, and in particular the notarial archives, has enabled us to enrich the results of the excavation in a very important way. The information gathered, which goes far beyond the scope of the excavation in the strict sense of the term, is now being used to feed the collective reflection underway on the marshes that border almost the entire Charente coastline, from the Sèvre Niortaise to the Gironde estuary. The aim is to provide elements for dating the reclamation of the environment and to highlight the related economic activities. Finally, the cartographic tool makes it possible to easily make the collected information available to researchers and/or prescribing services. [Translated with DeepL]


Pour citer cette vidéo

VACHER, Catherine, BONNIN, Jean-Claude (collab.). (2022). L’évolution du bourg d’Esnandes (Charente-Maritime) face au colmatage du Marais poitevin : l’apport des cartes anciennes et des archives [Vidéo]. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. <https://sstinrap.hypotheses.org/15661>.


Auteur

Catherine Vacher – Inrap – catherine.vacher@inrap.fr
Jean-Claude Bonnin – Historien de l’Aunis



Citer ce billet
Inrap (2023, 19 janvier). L’évolution du bourg d’Esnandes (Charente-Maritime) face au colmatage du Marais poitevin : l’apport des cartes anciennes et des archives. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk13

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search