Fouiller les archives photographiques : étude de cas à Tours (Indre-et-Loire)

Par Émilie Trébuchet et Nicolas Fouillet (communication lue par Françoise Yvernault)



Résumé

Dans le cadre du projet de recherche RITA (« Recherche en images : Tours archéologique »), trois photographies anciennes ont été redécouvertes et analysées à la lumière des connaissances acquises lors d’opérations d’archéologie préventive récentes. Ces vues d’imposants pieux de fondation remettent en question la perception topographique de la ville antique dans sa partie méridionale. Au-delà de sa fonction illustrative, l’image photographique est devenue une source visuelle majeure en archéologie et sa lecture au gré des découvertes s’avère riche d’enseignements. Néanmoins le foisonnement documentaire doit être anticipé, avec des recherches à prévoir dans des fonds multiples (archives et bibliothèques institutionnelles, collections privées, etc.). Une approche analytique rigoureuse est aussi à mener sur une information visuelle souvent complexe. Saisir la valeur archéologique d’une photographie nécessite en effet une lecture détaillée du document et un regard critique : qui réalise la vue et quand, que représente-t-elle (sujets, lieux, événements, etc.) et selon quels processus techniques, pourquoi et où est-elle conservée ? Cette étude illustre comment trois photographies livrent des informations cruciales à l’étude archéologique d’une ville. Elle rappelle comment l’image doit être intégrée à la réflexion scientifique, à l’échelle d’une opération et plus largement d’un territoire.

As part of the RITA (“Recherche en images : Tours archéologiques”) research project, three ancient photographs were rediscovered and analysed in the light of knowledge acquired during recent preventive archaeology operations. These views of imposing foundation piles call into question the topographical perception of the ancient city in its southern part. Beyond its illustrative function, the photographic image has become a major visual source in archaeology and its reading in the light of discoveries is rich in information. Nevertheless, the abundance of documentation must be anticipated, with research to be carried out in multiple collections (institutional archives and libraries, private collections, etc.). A rigorous analytical approach must also be taken to the often complex visual information. To grasp the archaeological value of a photograph requires a detailed reading of the document and a critical eye: who made the view and when, what does it represent (subjects, places, events, etc.) and according to what technical processes, why and where is it kept? This study illustrates how three photographs provide crucial information for the archaeological study of a city. It reminds us how the image must be integrated into scientific reflection, on the scale of an operation and more widely of a territory. [Translated with DeepL]


Pour citer cette vidéo et ce poster

TRÉBUCHET, Émilie. (2022). Fouiller les archives photographiques : étude de cas à Tours (Indre-et-Loire) [Vidéo]. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. <https://sstinrap.hypotheses.org/16134>.

TRÉBUCHET, Émilie. (2022). Fouiller les archives photographiques : étude de cas à Tours (Indre-et-Loire) [Poster]. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. <https://sstinrap.hypotheses.org/16134>. <hal-03955650>.


Auteurs

Émilie Trébuchet – Inrap – emilie.trebuchet@inrap.fr
Nicolas Fouillet – Inrap – nicolas.fouillet@inrap.fr



Citer ce billet
Inrap (2023, 25 janvier). Fouiller les archives photographiques : étude de cas à Tours (Indre-et-Loire). Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk1e

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search