Apport des sources historiques sur la compréhension d’un camp d’entrainement militaire du XVIIe s. : l’exemple du fort Saint-Sébastien

Par Olivier Bauchet



Résumé

En 2011-2012, deux ouvrages militaires ont été mis au jour lors d’une vaste fouille (28 ha) opérée sur la commune de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), à l’intérieur de la boucle de la Seine, dans la plaine alluviale dite d’Achères. La confrontation des données archéologiques aux sources textuelles, planimétriques et iconographiques a permis d’identifier le fort Saint-Sébastien, un camp retranché aménagé en 1669 et détruit l’année suivante pour laisser place à une ligne de circonvallation. Ces deux aménagements composés de larges fossés et d’ouvrages en terre (bastions, redans et demi-lunes) ont été édifiés et occupés successivement sur une courte durée (deux étés) par les troupes de la maison militaire du roi. Cet investissement hors norme s’inscrit dans la préparation de la guerre de siège que Louis XIV mènera contre les Provinces Unies en 1672. La diversité des sources consultées (gazettes, correspondance du secrétariat d’État de la Guerre, réception de travaux, minutes notariales) apporte des éclairages croisés et multiples : que ce soit les repères chronologiques (étapes de construction, occupation des camps, déroulement des manœuvres), l’organisation des armes (infanterie, cavalerie, état-major), les aménagements internes (écuries, baraques, puits, latrines, etc.), les approvisionnements et les acteurs de ces distributions. Au-delà des résultats escomptés, la réalisation de cette étude au moment de la fouille a permis aussi d’appréhender au mieux des structures inédites et/ou difficiles à lire sur le terrain (grandes écuries, latrines en batterie).

In 2011-2012, two military works were uncovered during a vast excavation (28 ha) carried out in the commune of Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), inside the loop of the Seine, in the alluvial plain known as Achères. The comparison of archaeological data with textual, planimetric and iconographic sources has allowed us to identify Fort Saint-Sébastien, an entrenched camp built in 1669 and destroyed the following year to make way for a circumvallation line. These two installations, composed of large ditches and earthworks (bastions, redans and half-moons), were built and occupied successively over a short period of time (two summers) by the troops of the king’s military house. This extraordinary investment was part of the preparation for the siege war that Louis XIV led against the United Provinces in 1672. The diversity of the sources consulted (gazettes, correspondence from the Secretary of State for War, reception of works, notarial minutes) provides multiple cross-referenced insights: whether it be chronological landmarks (stages of construction, occupation of the camps, progress of the maneuvers), the organization of the arms (infantry, cavalry, staff), the internal arrangements (stables, barracks, wells, latrines, etc.), the supplies and the actors of these distributions. Beyond the expected results, the realization of this study at the time of the excavation also allowed for a better understanding of structures that were unpublished and/or difficult to read on the ground (large stables, battery latrines). [Translated with DeepL]


Pour citer cette vidéo et ce poster

BAUCHET, Olivier. (2022). Apport des sources historiques sur la compréhension d’un camp d’entrainement militaire du XVIIe s. : l’exemple du fort Saint-Sébastien [Vidéo]. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. <https://sstinrap.hypotheses.org/16455>.

BAUCHET, Olivier. (2022). Apport des sources historiques sur la compréhension d’un camp d’entrainement militaire du XVIIe s. : l’exemple du fort Saint-Sébastien [Poster]. Dans M. Bouiron, C. Carpentier, L. Faivre d’Arcier, S. Gaime, M. Goy & A. Pariente (dir.), Études documentaires et études d’archives en archéologie préventive : actes du 6e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 3-4 nov. 2022, Lyon. <https://sstinrap.hypotheses.org/16455>. <hal-03969657>.


Auteur

Olivier Bauchet – Inrap – olivier.bauchet@inrap.fr


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Inrap (30 janvier 2023). Apport des sources historiques sur la compréhension d’un camp d’entrainement militaire du XVIIe s. : l’exemple du fort Saint-Sébastien. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk1t


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search