25 ans d’application au Portugal de la Convention de la Valleta

La Convention européenne pour la protection du patrimoine archéologique (révisée) a été transformée en loi au Portugal par la résolution nº 71 / 97 de l’Assemblée nationale, elle a donc atteint le terrain il y a vingt-cinq ans avec un impact important. D’une part, un véritable métier d’archéologue est né, d’autre part, il n’y a plus de destructions graves, ni de fouilles d’émergence/sauvetage, mais des fouilles contractuelles basées sur une évaluation d’impact préalable. Les entreprises d’archéologie sont apparues comme une nouveauté dans le système des entreprises des bâtiment et travaux publiques. Mais, en réalité, ce panorama idyllique n’a aucune influence sur la vie quotidienne. Quelques exemples des avantages et des inconvénients de ce processus seront présentés et discutés.


Intervenant

Carlos Fabião, Centro de Arqueologia da Universidade de Lisboa (Uniarq)

Pour citer cette vidéo

FABIÃO, Carlos. (2023). 5 ans d’application au Portugal de la Convention de la Valleta [vidéo]. Dans : M. Bouiron, Ch. Cribellier, R. González Villaescusa, A. Marx, Le passé du continent au présent : 30e anniversaire de la Convention de La Valette (Malte) pour la protection du patrimoine archéologique en Europe, Paris, 26-27 juin 2023. https://sstinrap.hypotheses.org/18801.



Citer ce billet
Inrap (2023, 7 décembre). 25 ans d’application au Portugal de la Convention de la Valleta. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk2f

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search