De la tranchée archéologique aux réseaux sociaux : le parcours de l’information géoarchéologique

Certaines opérations archéologiques promettent très tôt de déboucher sur une publication scientifique tant elles nourrissent des problématiques scientifiques d’ampleur. Puis, dans la suite logique, elles seront valorisées voire médiatisées, le tout pouvant parfois s’emballer et devenir difficile à contrôler. D’autres interventions ne sont a priori pas aussi « valorisables » dans l’immédiat. Pourtant, au fil des observations et des opérations archéologiques, des paysages et des climats se dessinent avec, à l’intérieur, les activités humaines révélées par les sites. Ce travail, de plus longue haleine, est tout aussi valorisable, aussi bien dans la communauté scientifique qu’auprès du public. Ainsi, les diagnostic dits « négatifs », puisqu’ils n’ont pas révélé de vestiges archéologiques, deviennent positifs au sens de la production de données scientifiques. Dans les deux cas, il y a une série d’étapes que le scientifique va franchir depuis la lecture des coupes sédimentaires au fond de la tranchée de diagnostic jusqu’aux conférences grand public et aux échanges sur les réseaux sociaux. Tout le long de ce processus, qu’il soit rapide ou lent, c’est l’intégrité scientifique qui garantit la valeur de l’information diffusée. En retour, le scientifique pourra être confiant dans ses résultats et les hypothèses qu’il diffuse, que ce soit vers de ses pairs, qui sauront être critiques si nécessaire, qu’en direction du grand public auprès de qui on ne peut pas se permettre de décrédibiliser la Science.


Intervenant

Laurent Bruxelles, directeur de Recherche CNRS – TRACES UMR 5608, Toulouse, Honorary Research Fellow de l’Université du Witwatersrand, Johannesburg, Afrique du Sud

Pour citer cette vidéo

BRUXELLES, Laurent. (2023). De la tranchée archéologique aux réseaux sociaux : le parcours de l’information géoarchéologique [vidéo]. Dans C. Dureuil, M. Bouiron et G. Bellan, Archéologie et intégrité scientifique : encadrer, produire, exploiter, diffuser l’information archéologique : 7e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 7-8 nov. 2023, Paris. https://sstinrap.hypotheses.org/19877.



Citer ce billet
Inrap (2023, 11 décembre). De la tranchée archéologique aux réseaux sociaux : le parcours de l’information géoarchéologique. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk3d

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search