Regards croisés entre archéologie et sciences de la Terre : un exemple d’application dans le canton de Neuchâtel (Suisse)

Session 1 : Mise en valeur de la géoarchéologie et de ses potentialités / Highlighting geoarchaeology and its potentials

Par Sonia Wüthrich [intervenante] et Judit Deák


Résumé / Abstract
Campagne de diagnostic archéologique sur le plateau de Bevaix (Neuchâtel, Suisse) / Archaeological survey on the Bevaix plateau (Neuchâtel, Switzerland). Crédit : Laténium.

Le canton de Neuchâtel a été l’un des précurseurs dans le développement de l’archéologie préventive en Suisse, initiée dans les années 1990 dans le cadre de grands travaux linéaires – construction de l’autoroute A5 sur la rive nord du lac de Neuchâtel. La démarche alors mise en œuvre induisait une systématisation, non seulement dans la réalisation de sondages de diagnostic préalable au génie civil, mais encore dans l’application d’une approche interdisciplinaire, mobilisant archéologues et spécialistes des sciences de la Terre. Un défi majeur pour un investissement gagnant ! En effet, les recherches menées concernaient essentiellement des milieux terrestres, affichant des sols et des dépôts sédimentaires ainsi que des témoins archéologiques, le plus souvent fortement remaniés par les activités anthropiques – agricoles – au fil du temps. Dans un tel contexte, une collaboration étroite et un dialogue permanent entre les différents acteurs s’avérèrent donc nécessaires et fondamentaux pour la compréhension intrinsèque des gisements, et plus largement, la reconstruction de leur environnement et des paysages contemporains. Si ces grands travaux exceptionnels sont aujourd’hui terminés, il n’en demeure pas moins que la pression sur le patrimoine des projets d’aménagement et de construction subsiste, selon un rythme toujours plus soutenu alors que les ressources disponibles ne sont pas toujours suffisantes. Avec ce changement de paradigme de l’archéologie préventive et forte des acquis des travaux passés, la section Archéologie de Office du patrimoine et de l’archéologie du canton de Neuchâtel a décidé de poursuivre cette démarche interdisciplinaire, toutefois avec des questionnements et selon une stratégie de documentation et d’enregistrements des données, plus ciblés et adaptés aux différents contextes sédimentaires et d’interventions rencontrés. À travers quelques exemples notamment, cette présentation évoquera les enjeux, les stratégies et les résultats de la démarche interdisciplinaire telle qu’elle est pratiquée à Neuchâtel.

Mots clés : archéologie préventive, approche interdisciplinaire, archéologie et sciences de la Terre

Crossroads between archaeology and earth sciences: an example of application in the canton of Neuchâtel (Switzerland)

The canton of Neuchâtel was one of the forerunners in the development of preventive archaeology in Switzerland, initiated in the 1990s as part of major linear works – construction of the A5 motorway on the north shore of Lake Neuchâtel. The approach adopted at the time was not only to systematically carry out diagnostic surveys prior to civil engineering works, but also to apply an interdisciplinary approach, bringing together archaeologists and earth scientists. A major challenge for a winning investment! The research carried out essentially concerned terrestrial environments, with soils and sedimentary deposits as well as archaeological evidence, most often heavily altered by anthropic – agricultural – activities over time. In such a context, close collaboration and ongoing dialogue between the various players proved necessary and fundamental to the intrinsic understanding of the deposits, and more broadly, the reconstruction of their environment and contemporary landscapes. Although these exceptional major works have now been completed, the pressure on the heritage of development and construction projects continues, at an ever-increasing pace, while the resources available are not always sufficient. In light of this paradigm shift in preventive archaeology, and building on the achievements of past projects, the Archaeology Section of the Office du patrimoine et de l’archéologie du canton de Neuchâtel has decided to pursue this interdisciplinary approach, albeit with a more targeted approach to questions and a data documentation and recording strategy tailored to the different sedimentary and intervention contexts encountered. Using a few examples in particular, this presentation will discuss the issues, strategies and results of the interdisciplinary approach as practised in Neuchâtel.

Keywords: preventive archaeology, interdisciplinary approach, archaeology and earth sciences


Pour citer cette communication

WÜTHRICH, Sonia & DEÁK, Judit. (2023). Regards croisés entre archéologie et sciences de la Terre : un exemple d’application dans le canton de Neuchâtel (Suisse). Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/qtez-h369.


Auteurs
  • Sonia Wüthrich, Office du patrimoine et de l’archéologie du canton de Neuchâtel, section Archéologie (Suisse), sonia.wuethrich@ne.ch
  • Judit Deák, Office du patrimoine et de l’archéologie du canton de Neuchâtel, section Archéologie (Suisse), judit.deak@ne.ch



Citer ce billet
Inrap (2023, 12 décembre). Regards croisés entre archéologie et sciences de la Terre : un exemple d’application dans le canton de Neuchâtel (Suisse). Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uk3n

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search