Le projet collectif de recherche ChroTAll : « Chronostratigraphie pléistocène des terrasses alluviales entre Pyrénées et Massif Central (Occitanie, France). Implications paléoenvironnementales et archéologiques pour les sites paléolithiques »

Session 3 : Dialogue interdisciplinaire : sites de plein air / Interdisciplinary dialogue: open-air sites

Par Julienne Piana, Manon Beauvillier, Teddy Bos, Laurent Bruxelles, Blanche Bündgen, Didier Cailhol, Juliette Capdevielle, David Colonge, Justin Guibert, Marc Jarry, Fabienne Landou, Laure-Amélie Lelouvier, Céline Pallier, György Sipos et Justine Vincent


Résumé / Abstract

Au sein des formations molassiques du Bassin Aquitain oriental, entre Pyrénées et Massif Central, les vallées de la Garonne et de ses principaux affluents sont caractérisées par des systèmes de terrasses étagées et/ou emboitées bien préservés. Ces vastes nappes alluviales et les couvertures limoneuses qui leur sont associées, établies au Quaternaire, occupent une importante superficie au sein du territoire régional et ont logiquement été fortement investies par les populations humaines du Pléistocène. Au cours des dernières décennies, l’essor de l’archéologie préventive a ainsi permis la mise au jour de nombreux sites paléolithiques, renouvelant les connaissances sur les séries archéologiques et leurs contextes morpho-sédimentaires. Depuis, au rythme des opérations préventives, les données nouvelles s’accumulent, confirmant le fort potentiel archéologique et la qualité des archives pédo-sédimentaires pléistocènes du Midi toulousain. Malgré tout, les marqueurs chronologiques radionumériques sont encore rares. Si des avancées ont été faites pour les périodes les plus récentes (Holocène), le bassin versant garonnais, dans sa section médiane, manque toujours de cadres pédo-stratigraphique et chronologique fiables pour les périodes les plus anciennes. Ce constat est d’autant plus regrettable que des avancées méthodologiques ont été faites en matière de datation sur ces contextes sédimentaires (géochronologie) grâce au développement des méthodes OSL, IRSL, ESR ou encore radionucléides cosmogéniques. La nécessité d’une révision et d’un renforcement des cadres chronostratigraphiques, paléoenvironnementaux et archéologiques pléistocènes régionaux par un collectif de recherche interdisciplinaire s’est donc imposée. Le programme triennal 2022-2024 du PCR vise ainsi à une meilleure connaissance régionale du contexte chronostratigraphique pléistocène des terrasses alluviales et des couvertures limoneuses qui leur sont associées en vue de replacer les séries archéologiques paléolithiques dans des cadres paléoenvironnementaux et chronoclimatiques fiables. Il s’appuie sur l’inventaire et le traitement des données préexistantes et sur l’acquisition et l’analyse de nouvelles données de terrain. Il se décline selon 3 axes thématiques : (1) Morpho-stratigraphie et chronostratigraphie ; (2) Caractérisation technique et taphonomique des industries lithiques ; (3) Morphogenèse, paléoenvironnements et peuplements.

Mots-clés : géoarchéologie, industrie lithique, terrasse alluviale, chronostratigraphie, paléoenvironnement, Paléolithique, Pléistocène

The ChroTAll collective research project: “Pleistocene chronostratigraphy of alluvial terraces between the Pyrenees and the Massif Central (Occitanie, France). Palaeoenvironmental and archaeological implications for Palaeolithic sites”

Within the molassic formations of the eastern Aquitaine Basin, between the Pyrenees and the Massif Central, the valleys of the Garonne and its main tributaries are characterised by well-preserved terraced and/or interlocking systems. These vast alluvial deposits and the silty blankets associated with them, established in the Quaternary period, occupy a large area of the region and were logically heavily occupied by human populations in the Pleistocene period. Over the last few decades, the boom in preventive archaeology has led to the discovery of numerous Palaeolithic sites, renewing our knowledge of the archaeological series and their morpho-sedimentary contexts. Since then, new data has been accumulating at a steady pace, confirming the high archaeological potential and quality of the Pleistocene soil-sedimentary archives in southern Toulouse. Despite this, radionumeric chronological markers are still rare. While progress has been made for the most recent periods (Holocene), the Garonne catchment, in its middle section, still lacks reliable soil-stratigraphic and chronological frameworks for the earliest periods. This is all the more regrettable given that methodological advances have been made in dating these sedimentary contexts (geochronology) thanks to the development of OSL, IRSL, ESR and cosmogenic radionuclide methods. The need for an interdisciplinary research group to revise and strengthen the regional Pleistocene chronostratigraphic, palaeoenvironmental and archaeological frameworks has therefore become apparent. Three-year programme 2022-2024 for the PCR aims to improve regional knowledge of the Pleistocene chronostratigraphic context of the alluvial terraces and the silty blankets associated with them, with a view to placing the Palaeolithic archaeological series in reliable palaeoenvironmental and chronoclimatic frameworks. It is based on the inventory and processing of pre-existing data and the acquisition and analysis of new field data. It is divided into 3 thematic axis : (1) Morpho-stratigraphy and chronostratigraphy; (2) Technical and taphonomic characterisation of lithic industries; (3) Morphogenesis, palaeoenvironments and settlements.

Keywords: geoarchaeology, lithic industry, alluvial terrace, chronostratigraphy, palaeoenvironment, Palaeolithic, Pleistocene


Pour citer ce poster

PIANA, Julienne, BEAUVILLIER, Manon, BOS, Teddy, BRUXELLES, Laurent, BÜNDGEN, Blanche, CAILHOL, Didier, CAPDEVIELLE, Juliette, COLONGE, David, GUIBERT, Justin, JARRY, Marc, LANDOU, Fabienne, LELOUVIER, Laure-Amélie, PALLIER, Céline, SIPOS, György & VINCENT, Justine. (2023). Le projet collectif de recherche ChroTAll : « Chronostratigraphie pléistocène des terrasses alluviales entre Pyrénées et Massif Central (Occitanie, France). Implications paléoenvironnementales et archéologiques pour les sites paléolithiques » [poster]. Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/TVA7-9K96. <hal-04350490>.


Auteurs



Citer ce billet
Inrap (2023, 18 décembre). Le projet collectif de recherche ChroTAll : « Chronostratigraphie pléistocène des terrasses alluviales entre Pyrénées et Massif Central (Occitanie, France). Implications paléoenvironnementales et archéologiques pour les sites paléolithiques ». Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/veod

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search