Apport des observations de terrain des formations sédimentaires alluviales du Quaternaire. Apports et limites en contexte insulaire méditerranéen (Corse)

Session 3 : Dialogue interdisciplinaire : sites de plein air / Interdisciplinary dialogue: open-air sites

Par Marc-Antoine Vella


Résumé / Abstract

L’observation et la description in situ des formations sédimentaires quaternaires est une étape préliminaire et complémentaires des études en laboratoire. Elles permettent tout d’abord de proposer une première caractérisation de leur texture, de leur structure et de leur contenu en matière organique. Ces caractéristiques qualitatives servent ensuite à échafauder les premières hypothèses en terme de dynamique sédimentaire et de milieu de dépôts. Cependant, cette approche n’est pas suffisante pour proposer des chronostratigraphies de référence ainsi que pour comparer l’intensité des processus sédimentaires étudiés. Pour cela, L’apport de données quantitatives est nécessaire et ne peut être obtenue qu’à partir de mesures en laboratoire. Au travers de l’exemple de deux cas d’études en Corse, il est possible d’illustrer comment observation de terrain et analyses en laboratoire apportent des informations différentes mais complémentaires et comment elles peuvent être intégrées afin de proposer un discours cohérent en termes chronostratigraphiques. De même, l’essor des SIG montre l’intérêt des études spatiales pour la compréhension des dynamiques sédimentaires à l’échelle d’un bassin versant. Compte tenu de l’ancrage interdisciplinaire de cette méthode, il est nécessaire de mettre en place dès les premières phases de l’observation sur le terrain une stratégie d’analyse prenant en compte les étapes suivantes de l’étude. L’apport, la compilation et l’harmonisation de l’ensemble des données de terrain et des analyses en laboratoire dans une base de donnée commune et géoréférencée est une des pistes que je développe dans le cadre de mes activités de recherche et de diagnostic géomorphologique et géoarchéologique au sein de l’Inrap.

Mots clés : géomorphologie, géoarchéologie, terrain, analyse sédimentaire, SIG, Corse, Méditerranée

Contribution of field observations of Quaternary alluvial sedimentary formations. Contributions and limitations in a Mediterranean island context (Corsica)

In situ observation and description of Quaternary sedimentary formations is a preliminary stage that complements laboratory studies. First of all, they enable us to propose an initial characterisation of their texture, structure and organic matter content. These qualitative characteristics are then used to construct initial hypotheses in terms of sedimentary dynamics and depositional environment. However, this approach is not sufficient to propose reference chronostratigraphies or to compare the intensity of the sedimentary processes studied. For this, quantitative data is necessary and can only be obtained from laboratory measurements. Two case studies in Corsica illustrate how field observation and laboratory analysis provide different but complementary information, and how they can be integrated to provide a coherent chronostratigraphic picture. Similarly, the rise of GIS shows the value of spatial studies for understanding sedimentary dynamics at the scale of a catchment area. Given the interdisciplinary nature of this method, an analysis strategy must be put in place from the very first phases of field observation, taking into account the subsequent stages of the study. The contribution, compilation and harmonisation of all field data and laboratory analyses in a common geo-referenced database is one of the avenues I am developing as part of my research and geomorphological and geoarchaeological diagnostic activities at Inrap.

Keywords: geomorphology, geoarchaeology, fieldwork, sedimentary analysis, GIS, Corsica, Mediterranean


Pour citer ce poster

VELLA, Marc-Antoine. (2023). Apport des observations de terrain des formations sédimentaires alluviales du Quaternaire. Apports et limites en contexte insulaire méditerranéen (Corse) [poster]. Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/zsr8-r731. <hal-04350643>.


Auteur

Marc-Antoine Vella, Inrap Centre-Île-de-France, UMR 7041 ArScAn




Citer ce billet
Inrap (2023, 18 décembre). Apport des observations de terrain des formations sédimentaires alluviales du Quaternaire. Apports et limites en contexte insulaire méditerranéen (Corse). Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/veoe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search