Lire l’invisible : les sols soustraits à l’érosion et nouvelles données archéologiques pour la Plaine de Troyes

Session 3 : Dialogue interdisciplinaire : sites de plein air / Interdisciplinary dialogue: open-air sites

Par Vanessa Rouppert, Grégory Dandurand, Frédéric Broes, Marie Grousset, Salomé Granai, Julia Wattez, Alexandre Monnier et Geneviève Daoulas


Résumé / Abstract

Les études interdisciplinaires réalisées dans le cadre de deux fouilles préventives à Saint-Germain et à Laines-aux-Bois dans l’Aube montrent que les vestiges archéologiques sont associés à des lambeaux de paléosols et à des séquences colluviales préservés de manière différentielle dans des depressions, de diverses natures et de taille très variable, qui incisent nettement le substrat. Dans ces creux topographiques les conditions de préservations sont relativement bonnes et les troncatures sont certainement moins importantes que sur les versants environnants et le sommet des plateaux. Les études géoarchéologiques, stratigraphique et paléoenvironnementales ainsi que les analyses des mobiliers et les datations absolues (14C, OSL) permettent de proposer des hypothèses sur la formation et le comblement des dépressions et des paléovallons du Tardiglaciaire à l’Actuel. Elles offrent aussi la possibilité de mieux comprendre le démantèlement des paléosols d’âges divers à l’échelle de ce secteur d’étude du sud-est de la Plaine de Troyes. Enfin, le croisement des résultats des différentes disciplines conduit à proposer un phasage relativement fin pour les occupations de la Protohistoire ancienne et de s’interroger sur les interactions entre les systèmes sociaux productifs et les écosystèmes cultivés. Les démarches présentées montrent tout l’intérêt d’une prise en compte optimale des remplissages des dépressions topographiques naturelles lors des différentes étapes d’une opération archéologique car ceux-ci constituent de véritables archives de l’histoire de l’aménagement des paysages par l’homme. Elles impliquent le plus souvent la réalisation de sondages profonds, un véritable dialogue entre les spécialités sur la base d’un référentiel stratigraphique commun, des changements de focale et la mise en relation des contextes les mieux préservés avec les vestiges archéologiques qui en sont coupés.

Mots clés : géoarchéologie, paléoenvironnement, datation, dépression topographique naturelle, paléosol, colluvion, archéologie agraire, paysage, Plaine de Troyes, Holocène

Read the invisible: soils protected from erosion and new archaeological data for the Troyes Plain

The interdisciplinary studies carried out as part of two preventive excavations at Saint-Germain and Laines-aux-Bois in the Aube department show that the archaeological remains are associated with shreds of palaeosols and colluvial sequences preserved in a differential manner in depressions of various types and very variable size, which clearly incise the substratum. Preservation conditions are relatively good in these topographical hollows, and truncations are certainly less significant than on the surrounding slopes and plateau tops. Geoarchaeological, stratigraphic and palaeoenvironmental studies, as well as analyses of artefacts and absolute dating (14C, OSL), have enabled us to put forward hypotheses on the formation and filling of depressions and palaeovalleys from the Tardiglacial to the present day. They also offer the possibility of gaining a better understanding of the dismantling of palaeosols of various ages on the scale of this study area in the south-east of the Troyes Plain. Finally, by combining the results of the various disciplines, we can propose a relatively detailed phasing for the occupations of the Early Protohistoric period and examine the interactions between productive social systems and cultivated ecosystems. The approaches presented here demonstrate the importance of taking full account of the infilling of natural topographical depressions during the various stages of an archaeological operation, as these constitute veritable archives of the history of man’s development of the landscape. In most cases, this means carrying out deep boreholes, establishing a genuine dialogue between specialities on the basis of a common stratigraphic reference, changing the focus and relating the best-preserved contexts with the archaeological remains that are cut off from them.

Keywords: geoarchaeology, palaeoenvironment, dating, natural topographical depressions, palaeosols, colluvium, agrarian archaeology, landscape, Plaine de Troyes, Holocene


Pour citer ce poster

ROUPPERT, Vanessa, DANDURAND, Grégory, BROES, Frédéric, GROUSSET, Marie, GRANAI, Salomé, WATTEZ, Julia, MONNIER, Alexandre & DAOULAS, Geneviève. (2023). Lire l’invisible : les sols soustraits à l’érosion et nouvelles données archéologiques pour la Plaine de Troyes [poster]. Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/SZXG-BP64. <hal-04350904>.


Auteurs



Citer ce billet
Inrap (2023, 18 décembre). Lire l’invisible : les sols soustraits à l’érosion et nouvelles données archéologiques pour la Plaine de Troyes. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/veog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search