Unités sédimentaires caractéristiques des cours d’eau et dépressions fossiles et leur relation avec les occupations humaines en plaine de Nîmes (Gard, France) : géomorphologie et bioarchéologie

Session 3 : Dialogue interdisciplinaire : sites de plein air / Interdisciplinary dialogue: open-air sites

Par Pascale Chevillot [intervenante], Marilyne Bovagne [intervenante], Isabel Figueiral et Sophie Martin


Résumé / Abstract
La depression du site de Mas de Mayan, une occupation de l’Epipaléolithique à l’Antiquité dans la plaine du Vistre (Nîmes, Gard, France) / Depression of the Mas de Mayan site, an occupation from the Epipaleolithic to Antiquity in the Vistre plain (Nîmes, Gard, France). Extrait de Hélène Vergély (dir.). (2020). Les abords du Vistre de l’Epipaléolithique à l’Antiquité, Mayan 6 : Occitanie, Gard, Nîmes [Rapport de fouille], t. 1, p. 99. Inrap : Midi Méditerranée. https://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0161120. Crédit : Stéphane Barbey, Sophie Martin, Pascale Chevillot.

L’essor de l’aménagement du territoire de l’agglomération de Nîmes et de sa plaine alluviale depuis plusieurs décennies a entraîné la réalisation de nombreuses opérations de diagnostics et de fouilles archéologiques, dynamisées par la création du Projet Collectif de Recherche « Espace rural et occupation du sol de la région nîmoise, de la Préhistoire à l’époque moderne » dans les années 1990. Très tôt, une méthodologie de travail, basée sur une lecture croisée entre les données archéologiques, géomorphologiques et paléobiologiques a été mise en place afin de caractériser au mieux les différents contextes sédimentaires et ce, pour l’intervention des spécialistes de la bioarchéologie dès la phase de terrain. Parallèlement, l’importante quantité de relevés (logs) effectués dans toutes les tranchées archéologiques, puisque effectués de manière systématique, constitue un référentiel précis pour comprendre les dynamiques de dépôt et la mise en place des sols. Corrélés aux données archéologiques (sols, structures, mobilier), ils sont nécessaires pour dresser des transects longitudinaux et transversaux permettant de caractériser les paléotopographies, de comprendre la taphonomie des sites et l’organisation des différents niveaux de sols et/ou occupations humaines. Cette démarche est d’autant plus essentielle dans la plaine de Nîmes que les stratigraphies sont particulièrement homogénéisées par les bioturbations et les occupations humaines précoces. Elle a permis d’identifier des faciès sédimentaires particuliers en lien avec des formes paysagères diversifiées (paléocours d’eau, interfluves, cuvettes hydromorphes) composant la plaine alluviale de Nîmes et aujourd’hui fossilisées sous la couverture sédimentaire holocène. Les résultats de cette approche systématique seront illustrés par différents exemples récents de la plaine de la Vistrenque : deux anciennes dépressions, des anciens méandres du fleuve et le fonctionnement de ses paléoaffluents.

Mots-clés : Méditerranée, Vistre, Gard, cours d’eau, cuvette, géomorphologie, paléoenvironnement, archéologie préventive

Sedimentary units characteristic of watercourses and fossil depressions and their relationship with human occupations on the Nîmes plain (Gard, France) : geomorphology and bioarchaeology

The rapid development of the Nîmes conurbation and its alluvial plain over the last few decades has led to numerous archaeological surveys and excavations, boosted by the creation of the Collective Research Project “Rural space and land use in the Nîmes region, from prehistory to the modern era” in the 1990s. Very early on, a working methodology based on cross-referencing archaeological, geomorphological and palaeobiological data was put in place to better characterise the different sedimentary contexts, so that bioarchaeology specialists could be involved from the field phase onwards. At the same time, the large number of logs systematically recorded in all the archaeological trenches provides a precise reference point for understanding the dynamics of deposition and soil formation. Combined with the archaeological data (soils, structures, furniture), they are needed to draw up longitudinal and transverse transects to characterise the palaeotopography, understand the taphonomy of the sites and the organisation of the different soil levels and/or human occupations. This approach is all the more essential in the Nîmes plain as the stratigraphy is particularly homogenised by bioturbation and early human occupation. It has made it possible to identify specific sedimentary facies associated with the diverse landscape forms (paleocourses, interfluves, hydromorphic basins) that make up the Nîmes alluvial plain and which are now fossilised under the Holocene sedimentary cover. The results of this systematic approach will be illustrated by various recent examples from the Vistrenque plain: two ancient depressions, ancient meanders of the river and the functioning of its paleoaffluents.

Keywords: Mediterranean, Vistre, Gard, rivers, basins, geomorphology, palaeoenvironment, preventive archaeology


Pour citer cette communication

CHEVILLOT, Pascale, BOVAGNE, Marilyne, FIGUEIRAL, Isabel & MARTIN, Sophie. (2023). Unités sédimentaires caractéristiques des cours d’eau et dépressions fossiles et leur relation avec les occupations humaines en plaine de Nîmes (Gard, France) : géomorphologie et bioarchéologie. Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/v4j9-tr44.


Auteurs


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Inrap (19 décembre 2023). Unités sédimentaires caractéristiques des cours d’eau et dépressions fossiles et leur relation avec les occupations humaines en plaine de Nîmes (Gard, France) : géomorphologie et bioarchéologie. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/veoi


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search