Apports des études géoarchéologiques dans le cadre du diagnostic de la Novialle (63)

Session 3 : Dialogue interdisciplinaire : sites de plein air / Interdisciplinary dialogue: open-air sites

Par Magali Heppe et Gérard Vernet


Résumé / Abstract

Une importante occupation du secteur au cours des VIe-IVe siècles avant J.-C. a été mise en évidence au sein d’un diagnostic archéologique au lieu-dit La Novialle, au pied de Gergovie, sur la rive sud de Bassin de Sarliève. Ceux-ci sont tout à fait remarquables de par leur nature, la qualité de conservation ainsi que par le mobilier récolté (nouvelle forme céramique, indices anciens de métallurgie du fer, possible proto urbanisation…). Ils s’insèrent dans une séquence sédimentaire hydromorphe complexe, typique de la plaine de Limagne. Le potentiel d’étude paléoenvironnementale de ce site est très important. En effet, l’emprise s’implante sur les paléo-berges du Lac de Sarliève. Cette zone lacustre a subi des variations importantes avec une alternance entre des périodes de basses eaux (palustre) et des périodes de hautes eaux (lacustre) répondant à des commandes climatiques mais aussi anthropiques. La séquence caractéristique de ces milieux semi-humides dans lesquels se sont installés les Hommes, de la Protohistoire jusqu’à la fin de l’Antiquité, est conservée sous un important recouvrement sédimentaire allant jusqu’à plus de 3,50 m d’épaisseur. Cette puissance stratigraphique est issue de la monté de niveau du lac avant son assèchement au cours des périodes moderne et contemporaine. Pour cette opération, des carottages jusqu’à 8 m de profondeur ont été réalisés avec pour but premier, d’aider à la compréhension de l’étendue spatiale du site rattaché à l’occupation protohistorique. En effet, la nappe phréatique est de nos jours plus haute qu’au cours de VIe-IVe siècles, et l’ennoiement des tranchées a limité les observations. Cependant, les niveaux dans lesquels s’insèrent les vestiges ont été parfaitement identifiés et leur présence dans les carottes (dans lesquelles se trouvait du mobilier) a permis d’estimer la surface d’occupation à minimum 7 ha au sein de l’emprise prescrite. Ces carottes vont également nous permettre d’étudier la totalité de la séquence sédimentaire et ainsi de restituer l’évolution de la rive méridionale du paléolac de Sarliève en particulier durant la Protohistoire et d’appréhender comment s’insèrent les niveaux d’occupation par rapport aux phases de hautes et basses eaux du lac mais aussi pour la période médiévale où le lac de Sarliève a connu sa période de transgression maximale. Cette opération constitue une fenêtre unique d’observation pour la micromorphologie mais également pour la carpologie, la palynologie et l’anthracologie. En effet, les prélèvements réalisés ont livré des milliers de carporestes dont l’étude à venir participera à la reconstitution des paléoenvironnements.

Mots clés : archéologie, carottage, diagnostic, paléoenvironnement, paléolac, paléobotanique, géomorphologie

Contribution of geoarchaeological studies to the diagnostic of Novialle (63)

A major occupation of the area during the 6th-4th centuries BC was revealed during an archaeological survey at La Novialle, at the foot of Gergovie, on the south bank of the Sarliève Basin.
The finds are quite remarkable in terms of their nature, the quality of their conservation and the material collected (new ceramic forms, ancient evidence of iron metallurgy, possible proto-urbanisation, etc.). They are part of a complex hydromorphic sedimentary sequence typical of the Limagne plain. This site offers considerable potential for palaeoenvironmental studies. In fact, the site is located on the paleoberges of Lac de Sarliève. This lacustrine area has undergone major variations, with periods of low water (palustrine) alternating with periods of high water (lacustrine) in response to both climatic and anthropogenic controls. The sequence characteristic of these semi-humid environments in which humans settled, from Protohistory to the end of Antiquity, is preserved under a significant sedimentary cover, up to more than 3.50 m thick. This stratigraphic power is the result of the lake’s rising level before it dried up during the modern and contemporary periods. For this operation, core samples were taken to a depth of 8 m, with the primary aim of helping to understand the spatial extent of the site associated with protohistoric occupation. The water table is higher today than it was in the 6th-4th centuries, and the flooding of the trenches has limited observations. However, the levels into which the remains are inserted have been perfectly identified, and their presence in the cores (in which furniture was found) has enabled us to estimate the surface area of occupation at a minimum of 7 ha within the prescribed area. These cores will also allow us to study the entire sedimentary sequence, enabling us to reconstruct the evolution of the southern shore of the Sarliève palaeolake, particularly during Protohistory, and to understand how the levels of occupation relate to the phases of high and low water in the lake, as well as to the medieval period when the Sarliève lake experienced its maximum transgression. This operation provides a unique window of opportunity to observe not only micromorphology, but also carpology, palynology and anthracology. The samples taken yielded thousands of carporestes, the future study of which will contribute to the reconstruction of paleoenvironments.

Keywords: archaeology, core drilling, diagnostics, palaeoenvironment, palaeolake, palaeobotany, geomorphology

Bibliographie/References

Heppe, M. (2022). La Roche-Blanche (Puy-de-Dôme), Angle RD 978 et 979 (Rapport de diagnostic). Bron : Inrap Auvergne Rhône-Alpes. https://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0168365.


Pour citer ce poster

HEPPE, Magali & VERNET, Gérard. (2023). Apports des études géoarchéologiques dans le cadre du diagnostic de la Novialle (63) [poster]. Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/SP14-6H86. <hal-04408905>.


Auteurs



Citer ce billet
Inrap (2024, 22 janvier). Apports des études géoarchéologiques dans le cadre du diagnostic de la Novialle (63). Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vmy3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search