Vers une approche intégrée des silos médiévaux en Auvergne. Résultats du programme d’analyse de comblement de silos 2023

Session 6 : Repérer et comprendre les structures archéologiques : les fosses / Detecting and understanding archaeological structures : pits

Par Julie Charmoillaux et Antoine Scholtes [intervenants]


Résumé / Abstract
Vue en coupe de l’un des silos du Prieuré de Reugny (Allier, 03) et détails de quelques microfaciès révélés par la micromorphologie des sols : b) compaction verticale des parois de l’encaissant (En) et traces de combustion (Cb) ; c) plage phosphatique lamellaire à la base du comblement (Ph), recouverte par un agrégat massif de terre crue (Tc) / Cross-section of one of the silos at Prieuré de Reugny (Allier, 03) and details of some microfacies revealed by the micromorphology of the soils: b) vertical compaction of the walls of the casing (En) and traces of combustion (Cb); c) lamellar phosphatic beach at the base of the filling (Ph), covered by a massive aggregate of raw earth (Tc). Crédit : A. Scholtès, Inrap.

Sur le terrain, la fouille des comblements de fosses destinées à l’ensilage est la plus souvent minimale et les relevés stratigraphiques souvent schématiques. Cette perte d’information résulte en grande partie d’une analyse stratigraphique des dynamiques de comblement peu poussée qui limite notre compréhension de la nature et du rythme des remplissages. En effet, si les comblements offrent rarement une image du stockage lui-même, leur observation taphonomique produit de la donnée sur la gestion de l’ensilage. Toutefois, ces seules observations sédimentaires ne suffisent pas toujours à mettre en évidence l’existence d’aménagements spécifiques tels que le traitement des parois (revêtements), les bouchons de fermeture et autres aménagements fonctionnels liés à la construction de la fosse. En Auvergne, les opérations archéologiques préventives récentes menées par l’Inrap ont été un laboratoire de travail idéal pour réfléchir à la mise en place d’un protocole spécifique alliant observations de terrain (enregistrement stratigraphique poussé) et prélèvements (micromorphologiques, sédimentaires, physico-chimiques, archeobotaniques, biomoléculaires au besoin, etc.). Les premières hypothèses mises en évidence par des études micromorphologiques renseignent différentes catégories de microfaciès liés à l’évolution des phases d’utilisation. Appelés « microfaciès primaires », « microfaciès secondaires » et « microfaciès d’abandon », ils retracent une partie de la vie de la fosse et de son abandon. S’ils sont souvent nettement individualisés au sein de la stratigraphie (remplissage basal, remplissage sommital, interface de creusement, etc.), ils sont également susceptibles de s’amalgamer dans le cas de remplissages complexes ou interstratifiés. L’acquisition puis l’évaluation de ces données permet alors de fournir un cadre d’observation concret sur le terrain pour saisir les processus sédimentaires à l’œuvre et une aide à la décision pour adapter les stratégies d’échantillonnage à des critères et enjeux bien définis. Cette communication vise à présenter ce retour d’expérience fruit d’un dialogue nourri, entre archéologue prescripteur, archéologue de terrain et spécialistes des sciences de la terre.

Mots clés : silo, archéologie, Auvergne, micromorphologie, microfaciès sédimentaires, stratégie de prélèvement

Towards an integrated approach to medieval silos in Auvergne. Results of the 2023 silo filling analysis programme

On the field, the excavation of silage pit fills is usually minimal and stratigraphic records are often schematic. This loss of information is largely the result of a poor stratigraphic analysis of the dynamics of the fills, which limits our understanding of the nature and rhythm of the fills. Indeed, although the fills rarely provide an image of the storage itself, their taphonomic observation produces data on silage management. However, these sedimentary observations alone are not always sufficient to reveal the existence of specific features such as the treatment of the walls (linings), the closing plugs and other functional features linked to the construction of the pit. In Auvergne, the recent preventive archaeological operations carried out by Inrap have been an ideal working laboratory for thinking about the implementation of a specific protocol combining field observations (extensive stratigraphic recording) and samples (micromorphological, sedimentary, physico-chemical, archaeobotanical, biomolecular if necessary, etc.). The first hypotheses highlighted by micromorphological studies provide information on different categories of microfacies linked to the evolution of the phases of use. Called “primary microfacies”, “secondary microfacies” and “abandonment microfacies”, they trace part of the life of the pit and its abandonment. Although they are often clearly individualised within the stratigraphy (basal fill, summit fill, excavation interface, etc.), they are also likely to be amalgamated in the case of complex or interbedded fills. The acquisition and evaluation of these data can then provide a concrete observation framework in the field to understand the sedimentary processes at work and a decision-making aid to adapt sampling strategies to well-defined criteria and issues. The aim of this paper is to present this feedback, which is the result of a rich dialogue between the prescribing archaeologist, the field archaeologist and the specialists.

Keywords: storage pit, archeology, Auvergne, micromorphology, sedimentary microfacies, sampling strategy


Pour citer cette communication

CHARMOILLAUX, Julie & SCHOLTES, Antoine. (2023). Vers une approche intégrée des silos médiévaux en Auvergne. Résultats du programme d’analyse de comblement de silos 2023. Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/6t81-9333.


Auteurs



Citer ce billet
Inrap (2024, 23 janvier). Vers une approche intégrée des silos médiévaux en Auvergne. Résultats du programme d’analyse de comblement de silos 2023. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vnrm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search