« Toucher le fond » : la question de l’interprétation archéologique des limites de structures en creux dans la craie altérée, le cas des enclos d’Écly (plateforme éolienne E10)

Session 6 : Repérer et comprendre les structures archéologiques : les fosses / Detecting and understanding archaeological structures : pits

Par Henri-Georges Naton [intervenant], Sarah Davidoux et Caroline Trémeaud [intervenante]


Résumé / Abstract

Suite à un diagnostic réalisé en 2020 révélant la présence d’enclos protohistoriques, une fouille préventive a été réalisée en 2022 par la Cellule archéologique des Ardennes. Cette dernière a confirmé la présence sur une surface relativement limitée (environ 5 000m²) de 4 enclos : trois circulaires et un quadrangulaire. L’arasement des structures est tel qu’aucun vestige funéraire lié à ces enclos n’a été trouvé. L’interprétation de ces vestiges repose donc essentiellement sur les fossés d’enclos et les coupes stratigraphiques qui ont été réalisées. La présence d’un géomorphologue était prévue initialement pour se focaliser sur la question de tertre associé à ces enclos. Le niveau d’arasement a rapidement permis de mettre de côté cette question, mais l’œil du géomorphologue s’est révélé vital pour répondre à une autre question ; celle de l’identification du fond du fossé avec une double réflexion : celle de l’archéologue questionnant la profondeur du fossé dans le substrat crayeux ; celle du géomorphologue, ayant pour objectif de déterminer si le fond du fossé a réellement été conservé ou si nous de disposons que d’un lambeau de ce fond. Si les hypothèses initiales de travail oscillent entre l’absence de fossé conservé et un fossé de quasiment 2 m de profondeur, leur présentation permettra de souligner la nécessaire complémentarité entre archéologie et géomorphologie dans l’interprétation et d’apporter des éléments de réponse. L’objectif de cette communication est de s’appuyer sur cette étude de cas pour présenter les problématiques liés aux substrat crayeux et à l’interprétation des niveaux d’altération de la craie. En effet, ces questions récurrentes dépassent la simple présentation du cas d’Écly et peuvent être posées pour l’identification des structures en creux à un niveau régional voire même national, dans tous substrat crayeux.

Mots-clés : enclos, fonds de fossé, craie, altération

“Touching bottom”: the question of the archaeological interpretation of the boundaries of hollow structures in weathered chalk, the case of the Écly enclosures (E10 wind farm platform)

Following a diagnostic survey in 2020 revealing the presence of protohistoric enclosures, a preventive excavation was carried out in 2022 by the Cellule archéologique des Ardennes. This confirmed the presence of 4 enclosures over a relatively small area (around 5,000m²): three circular and one quadrangular. The structures had been levelled to such an extent that no funerary remains linked to these enclosures were found. Interpretation of these remains is therefore essentially based on the enclosure ditches and the stratigraphic sections that have been produced. The presence of a geomorphologist was initially planned to focus on the question of the mound associated with these enclosures. The level of levelling quickly allowed this question to be put aside, but the geomorphologist’s eye proved vital in answering another question: that of identifying the bottom of the ditch, with a dual focus: that of the archaeologist, questioning the depth of the ditch in the chalk substratum; and that of the geomorphologist, with the aim of determining whether the bottom of the ditch had really been preserved or whether we only have a fragment of this bottom. Although the initial working hypotheses ranged from the absence of a preserved ditch to a ditch almost 2 m deep, their presentation will highlight the need for archaeology and geomorphology to complement each other in interpretation and provide some answers. The aim of this presentation is to use this case study as a basis for discussing the problems associated with chalk substrates and the interpretation of chalk weathering levels. In fact, these recurring questions go beyond the simple presentation of the Écly case and can be raised for the identification of hollow structures at a regional or even national level, in any chalk substratum.

Keywords: enclosure, ditch bottom, chalk, weathering


Pour citer cette communication

NATON, Henri-Georges, DAVIDOUX, Sarah & TRÉMEAUD, Caroline. (2023). « Toucher le fond » : la question de l’interprétation archéologique des limites de structures en creux dans la craie altérée, le cas des enclos d’Écly (plateforme éolienne E10). Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/C47C-7479.


Auteurs
  • Henri-Georges Naton, GéoArchÉon, UMR 8068 TEMPS
  • Sarah Davidoux, GéoArchÉon, UMR 8591 Laboratoire de Géographie Physique
  • Caroline Trémeaud, Cellule archéologiques des Ardennes (CD08), UMR 8215 Trajectoires



Citer ce billet
Inrap (2024, 25 janvier). « Toucher le fond » : la question de l’interprétation archéologique des limites de structures en creux dans la craie altérée, le cas des enclos d’Écly (plateforme éolienne E10). Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vo76

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search