Érosion, activités biologiques, aménagements, comblement. Complémentarité des approches archéologique et géomorphologique de la dynamique des fossés

Session 7 : Repérer et comprendre les structures archéologiques : fossés, tells, tumuli, bâtiments et feu / Detecting and understanding archaeological structures : ditches, tells, barrows, houses and fire

Par Gérard Fercoq Du Leslay [intervenant], Kai Fechner [intervenant], Frédéric Broes (coll.) et Dominique Bosquet (coll.).


Résumé / Abstract
Analyse multivariée basée sur l’étude de terrain systématique et détaillée de traits pédologiques et sédimentaires observés dans les coupes des fossés d’enclos de plans quadrangulaires laténiens : les deux phases du fossé de Hannut (A et B) comparées à d’autres enclos / Multivariate analysis based on a systematic and detailed field study of pedological and sedimentary features observed in the cross-sections of enclosure ditches of Latenian quadrangular plans: the two phases of the Hannut ditch (A and B) compared with other enclosures. Crédit : Jean-Louis Slachmuylder, Kai Fechner.

La lecture des traits stratigraphiques et pédologiques s’avère centrale pour comprendre la succession et la nature des événements ou activités associées directement à l’histoire d’un fossé. Ils concernent notamment deux aspects : la distinction des phénomènes d’érosion, de stabilisation et de colmatage ; le repérage d’indices de perturbation anthropiques ou d’aménagements disparus (recreusement, implantation de poteaux, installation d’un système de cuvelage…). Dans les fossés au comblement épais et complexe, l’interprétation archéologique des structures est largement dépendante d’une bonne lecture de la stratigraphie et d’une détermination correcte de la nature des strates et anomalies observées. En l’absence d’une lecture ad hoc, le risque d’interprétation et d’échantillonnage peu adapté en vue d’analyses est élevé dans ce type de contexte. Les fossés d’enclos quadrangulaires laténiens, fouillés à Ribemont-sur-Ancre (Somme, France) et Hannut (Province de Liège, Belgique), comparés à des données issues de sites voisins, révèlent des séquences multi-phasées aux interprétations singulières. À partir de ces exemples, les auteurs s’attacheront à montrer comment la recherche guidée par un binôme archéologue-géomorphologue est parvenue à élaborer une interprétation propre à contribuer à la mise au point de la chronologie et à l’interprétation de ces sites. Partant d’une réflexion conduite sur le terrain, relayée en laboratoire par une équipe pluridisciplinaire dont les résultats ont été discutés collectivement, comparés et confrontés aux données issues de contextes comparables, ainsi qu’aux résultats d’expérimentations. Les ressources financières limitées qui avaient été attribuées à la réalisation de ces études ont entraîné la nécessité de procéder à des choix. Ces choix, orientés par la problématique propre à chaque site étudié, étaient destinés à déterminer dès la phase terrain quelles étaient les analyses les mieux adaptées en vue de la validation des hypothèses retenues, ce qui, en conséquence, conditionnait la nature de l’échantillonnage. Au travers de ces exemples, les auteurs souhaitent attirer l’attention des responsables d’opération sur l’intérêt d’une telle démarche, nécessairement en relation avec la problématique développée sur chaque site. Ils désirent sensibiliser les archéologues à l’intérêt que présente l’étude détaillée des structures fossoyées dans le cadre de l’interprétation du site qu’ils explorent.

Mots clés : fossés, érosion, comblement, aménagements, archéologie, géomorphologie, lœss, Belgique, Nord de la France, La Tène

Erosion, biological activity, development, filling in. Complementary archaeological and geomorphological approaches to ditch dynamics

Stratigraphic and pedological features are central to understanding the succession and nature of events or activities directly associated with the history of a ditch. This concerns two aspects in particular: Distinguishing erosion, stabilisation and sealing phenomena ; Identifying signs of human disturbance or abandoned structures (excavation, installation of posts, installation of a casing system, etc.). In ditches with a thick and complex backfill, the archaeological interpretation of the structures is largely dependent on a good reading of the stratigraphy and a correct determination of the nature of the strata and anomalies observed. In the absence of an ad hoc reading, the risk of misinterpretation and unsuitable sampling for analysis is high in this type of context. Lateran quadrangular enclosure ditches excavated at Ribemont-sur-Ancre (Somme, France) and Hannut (Province of Liège, Belgium), compared with data from neighbouring sites, reveal multi-phase sequences with singular interpretations. Based on these examples, the authors will attempt to show how research guided by an archaeologist-geomorphologist team has succeeded in developing an interpretation that can contribute to the development of the chronology and interpretation of these sites. The results were discussed collectively, compared and confronted with data from comparable contexts, as well as with the results of experiments. The limited financial resources allocated to these studies meant that choices had to be made. These choices, guided by the issues specific to each site studied, were intended to determine at the field phase which analyses were best suited to validating the hypotheses adopted, which consequently conditioned the nature of the sampling. Through these examples, the authors wish to draw the attention of those in charge of an operation to the value of such an approach, necessarily in relation to the issues developed on each site. They also wish to make archaeologists aware of the value of detailed study of fossil structures as part of the interpretation of the site they are exploring.

Keywords: Belgium, Northern France, La Tène, ditches, erosion, filling, development, archaeology, geomorphology, loess


Pour citer cette communication

FERCOQ DU LESLAY, Gérard, FECHNER, Kai, BROES, Frédéric (coll.) & BOSQUET, Dominique (coll.). (2023). Érosion, activités biologiques, aménagements, comblement. Complémentarité des approches archéologique et géomorphologique de la dynamique des fossés. Dans K. Fechner, J. Deák, C. Carpentier, O. Blin, Ph. Husi, M. Liard et J.-B. Rigot, Lire le sol en archéologie : pratiques de terrain et regards croisés / Reading the soil in archaeology: field practice and interdisciplinary perspectives, 29 nov. – 1er dec. 2023, Tours, Inrap / UMR 7324 CITERES-LAT. DOI : 10.34692/wa3d-2181.


Auteurs



Citer ce billet
Inrap (2024, 29 janvier). Érosion, activités biologiques, aménagements, comblement. Complémentarité des approches archéologique et géomorphologique de la dynamique des fossés. Rencontres scientifiques et techniques de l'Inrap. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vouu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search