Bois gorgés d’eau ou carbonisés découverts en contexte humide auvergnat : potentiel d’étude et d’archéologie expérimentale (Chevagnes, Saint-Flour, Pontcharaud…)

Par Sébastien Gaime et Mathieu Carlier

Il s’agira de présenter un retour d’expérience sur la gestion scientifique et pratique des bois gorgés d’eau ou carbonisés, à partir de 3 fouilles auvergnates. Différents aspects seront abordés : contextes de découverte, organisation pratique de la fouille et des prélèvements, analyses réalisées (dendrologie, xylologie, etc.), tentatives de reconstitutions réalisées à partir des données de fouilles, résolution des problèmes techniques et réponses apportées aux problématiques scientifiques. Le premier cas d’étude concerne l’ensemble castral bourbonnais du « Troncay » à Chevagnes (Allier) dont le fossé a livré plus d’une centaine de bois ; ce matériel, dont la conservation était problématique, a toutefois permis de réaliser une étude dendrologique ainsi que plusieurs reconstitutions après expérimentation (pont-levis, maison forte). Le deuxième provient du « contournement nord » de Saint-Flour (Cantal), site dont le puits gaulois et le bassin romain ont livrés des bois qui ont posés aux archéologues des problèmes de datation et de conservation. Le dernier exemple est le site de Pontcharaud (Puy-de-Dôme), où un puits gaulois a fourni des restes de bois à partir desquels une restitution a pu être expérimentée.



Bibliographie

GAIME S. (dir.). (2011). Chevagnes (Allier) : Le Tronçais, “motte, maison forte, pont-levis et forge”, les caractéristiques d’un site castral bourbonnais (Rapport de fouilles, 2 vol.). Bron : Inrap RAA. 328 et 590 p. <http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0121358>.

GAIME (S.), GAUTHIER (F.), MILLE (P.), GUYOT (S.), DUNIKOWSKI (C.), LEFEVRE (J.-C.).(2011). Un site castral bourbonnais au début de la guerre de Cent Ans : le Tronçais à Chevagnes (Allier). Archéologie médiévale, 41. <https://dx.doi.org/10.4000/archeomed.11348>.

GAIME (S.). (2012). Le site castral de Chevagnes. Archéopages, 34. <https://dx.doi.org/10.4000/archeopages.401>.


Pour citer cette vidéo

GAIME, Sébastien & CARLIER, Mathieu. (2019). Bois gorgés d’eau ou carbonisés découverts en contexte humide auvergnat : potentiel d’étude et d’archéologie expérimentale (Chevagnes, Saint-Flour, Pontcharaud…). Dans C. Carpentier, R.-M. Arbogast & P. Kuchler (dir.), Bioarchéologie : minimums méthodologiques, référentiels communs et nouvelles approches : actes du 4e séminaire scientifique et technique de l’Inrap, 28-29 nov. 2019, Sélestat. Disponible en ligne sur <https://sstinrap.hypotheses.org/5756>.


Auteurs

Sébastien Gaime – Inrap – UMR 6042 GEOLAB – sebastien.gaime@inrap.fr
Mathieu Carlier – Inrap – mathieu.carlier@inrap.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search