Catégorie : Mésolithique

0

Le diagnostic des sites paléolithiques et mésolithiques : Introduction

Les recherches sur le Paléolithique et le Mésolithique en archéologie préventive semblent être en France mieux intégrées dans les études d’impacts d’aménagement du territoire que dans la plupart des pays européens. Le diagnostic des sites paléolithiques est d’une complexité à la fois scientifique et technique. Ce séminaire s’est donné pour objectif non seulement de présenter des études de cas mais aussi de proposer des méthodes et techniques, bases d’un travail de terrain permettant l’amélioration des possibilités de découvertes de sites paléolithiques et la meilleure appréciation possible de leur potentiel scientifique.

0

L’exemple d’une campagne de sondages géologiques préalables au diagnostic archéologique

Le diagnostic est l’étape fondamentale et délicate de toute la démarche de l’archéologie préventive. L’archéologue intervient armé des connaissances rassemblées au préalable sur le lieu : cartes, sondages géotechniques, visites de terrain… Mais l’efficacité du diagnostic dépend surtout de l’expérience assimilée dans un contexte stratigraphique similaire. Dans certains cas, les études préalables peuvent être renforcées par une reconnaissance de la stratigraphie (exemple de Dourges). Cette démarche atteint toute son efficacité dans le cas de vastes surfaces où le contexte sédimentaire est méconnu.

0

Identification de sites paléolithiques et mésolithiques en Midi-Pyrénées : méthodes et implications

Avec une superficie comparable à celle du Danemark, la région Midi-Pyrénées est la plus vaste de France (45 348 km²). Assez logiquement, cet espace immense englobe des contextes géologiques très diversifiés. À l’échelle de sa géographie, le contexte archéologique de la région Midi-Pyrénées est particulièrement riche et diversifié. Pourtant, ce n’est que depuis très peu de temps, soit dans les années 1990, que des résultats probants concernant les phases anciennes de la Préhistoire sont issus d’opérations d’archéologie préventive.

0

La détection des sites mésolithiques dans le nord de la France

Il est question ici de faire un point sur la détection des sites mésolithiques dans le nord de la France à partir de l’expérience régionale et des pratiques en vigueur au nord de la Seine. L’approche peut être extrapolée à l’ensemble du Bassin parisien et à une partie de ses marges. En effet, ces régions ont en commun de receler essentiellement des sites de plein air. Les abris sous roches et les amas coquilliers y sont quasiment absents. Ces deux derniers types de gisements nécessitent une méthodologie spécifique qui ne sera donc pas abordée.

0

Quelques exemples de diagnostics dans le bassin hydrographique de la Somme

À Amiens et dans ses environs, sept diagnostics ont concerné des aménagements immobiliers sur des surfaces restreintes en contexte périurbain (fin 2005 à fin 2006). Ils se placent sur une aire géographique restreinte dans la plaine alluviale et ont été traités par la même équipe. La motivation des prescriptions de diagnostic indiquait un risque de présence de sites du Paléolithique final ou du Mésolithique. Sensibilisé à ces questions, l’adjoint scientifique et technique nous a proposé de réaliser ces diagnostics en compagnie de Sylvie Coutard, géomorphologue.

0

Le diagnostic des sites préhistoriques en Rhône-Alpes – Auvergne : une spécificité à prendre en compte

En dépit de son étendue géographique importante, l’interrégion Rhône-Alpes – Auvergne n’a fait l’objet que d’un nombre limité de fouilles se rapportant au Paléolithique. Ce constat n’est pas dû à un déficit d’occupations anciennes, bien attestées par ailleurs par d’autres sources que l’archéologie préventive, mais bien à un problème d’identification lors du diagnostic. L’objectif de cette réflexion est par conséquent de mettre en avant la spécificité des sites paléolithiques afin qu’elle soit prise en compte lors de cette première phase de terrain.

0

Le diagnostic des sites paléolithiques et mésolithiques : Réflexions et recommandations

À partir de la lecture des différentes contributions et des échanges particulièrement riches sur le thème du diagnostic des sites paléolithiques et mésolithiques, il nous paraît possible de proposer un certain nombre de recommandations. En premier lieu, il est utile de faire un rappel du décret sur l’archéologie préventive qui fixe les objectifs principaux du diagnostic. Il faut noter que le diagnostic est réalisé sous la forme «… d’études, prospections ou travaux de terrain… », même si dans la majorité des cas une approche intrusive est nécessaire, et cela encore plus en Préhistoire paléolithique-mésolithique car seule cette approche semble à même d’apporter des éléments d’information sur la taphonomie du site. L’autre facteur participant à ce cadre est celui des contraintes techniques imposées par la nature du projet d’aménagement.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search