Catégorie : Hauts-de-France

0

Présentation de quelques structures atypiques en contexte humide : les exemples des sites de Waziers (59) « le Bas-Terroir » et Sains-en-Gohelle (62) « Avenue de la Fosse 13 »

Session 6 : Repérer et comprendre les structures archéologiques : les fosses / Detecting and understanding archaeological structures : pits Par Samuel Lacroix, Frédéric Simon et Carole Vissac (coll.) Résumé / Abstract Ces dernières années,...

0

Lecture et interprétation des fosses néolithiques en milieu limoneux non calcaire : des caractéristiques de terrain aux analyses

Par Kai Fechner, Dominique Bosquet, Heike Fock, Alexandre Chevalier, Aurelie Salavert, Françoise Bostyn, Clément Mendrives.

La tour d’artillerie dites du Redan (Us 1047) située au nord du diagnostic archéologique de Cambrai rue de l’Escaut 0

La question de la pratique de l’archéologie sur le bâti dans le Nord-Pas-de-Calais au sein de l’Inrap

Depuis 2015, des prescriptions mentionnant plus spécifiquement une approche sur le bâti sont apparues dans certains cahiers des charges du Nord-Pas-de-Calais. L’évolution de la pratique du bâti au sein de l’Inrap, dans ces deux départements, peut être illustrée par la fouille des enceintes modernes du bastion Saint-Maurice de Lille, par le diagnostic de l’enceinte médiévale de Cambrai ainsi que par de petites interventions ponctuelles. La pratique est multiple. De par la nature de la prescription qui prend en compte ou non cette approche, qu’il s’agisse d’un diagnostic ou d’une fouille, mais également de par les connaissances diverses nécessaires à l’appréhension des vestiges.

0

La fabrique d’un territoire : Couloisy dans l’Oise

Appréhendé archéologiquement dès le XIXe siècle, le territoire de Couloisy, dans l’Oise, a fait l’objet, en 2010, d’une opération préventive en plein cœur de village. La découverte des ruines de la ferme de la grant Maison demeure le point d’orgue de ces investigations avec, notamment, une enquête d’envergure menée sur des fonds d’archives, pour la plupart inédits.

0

Le chantier de restauration du château de Villers-Cotterêts : méthodologie et place de l’étude de bâti dans un projet monumental

Depuis 2020, le château de Villers-Cotterêts dans son ensemble, soit près de 2,5 ha, fait l’objet de travaux par le Centre des Monuments Nationaux afin de créer une Cité Internationale de la Langue Française qui devrait ouvrir en 2022. Les opérations d’archéologie préventive se répartissent en fouilles en aire ouverte, suivis de travaux dans les intérieurs et étude de bâti au fur et à mesure de l’avancée des restaurations. Cette communication sera d’abord l’occasion de présenter la méthodologie adoptée afin de pouvoir travailler à une compréhension globale de l’ensemble des données issues du sous-sol jusqu’aux charpentes…

0

Apports et limites des diagnostics sur des chenaux en confrontation avec les fouilles : l’exemple de Brissay-Choigny et Vendeuil (Aisne)

À Brissay-Choigny, de 2009 à 2015, 42,7 ha ont été diagnostiqués essentiellement sur un espace de chenaux fossilisés, dans le cadre d’une surveillance de carrière de granulats. Trois fouilles Inrap ont été réalisées sur ces zones humides. Le croisement critique de ces données permet de mettre en avant les acquis mais aussi les limites des diagnostics dans ces contextes particuliers.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search