Catégorie : Le diagnostic des ensembles funéraires

0

La pertinence du diagnostic des ensembles funéraires des périodes historiques : Réflexions à partir d’exemples des régions Grand Ouest et Île-de-France

Alors que nous maîtrisons les temps de fouille et d’étude d’une sépulture individuelle, nous peinons à déterminer ceux relatifs à un ensemble funéraire. L’estimation du nombre de tombes conservées dans un site dépend de nombreux facteurs tels que la nature du site (urbain donc stratifié ou rural donc extensif), l’emprise des travaux archéologiques sur la partie funéraire (fouille intégrale ou ponctuelle), l’état de conservation du site (impact des perturbations postérieures à l’occupation funéraire). Le temps de fouille du gisement funéraire est subordonné à certaines contraintes telles que les conditions d’interventions (contraintes techniques du chantier), la saison d’exécution et certaines spécificités des structures archéologiques (profondeur des fosses…). Il revient au diagnostic d’établir la plus juste estimation du nombre de sépultures en présence.

0

Le diagnostic des ensembles funéraires : synthèse des débats et recommandations

La discussion synthétisée et transcrite ici a été organisée autour de trois grandes séries de questions susceptibles de rejoindre les principales interrogations d’un responsable d’opération lors d’un diagnostic : la détection des ensembles funéraires ; la caractérisation globale de ceux-ci ; enfin, leur caractérisation affinée.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search