Étiqueté : activités humaines

0

Le stage Archéologie environnementale : une approche thématique et transversale des sciences naturelles appliquées à l’archéologie préventive

La formation interne de l’Inrap « Archéologie environnementale » vise à présenter les apports des différentes disciplines bioarchéologiques et géoarchéologiques mises en œuvre pour une meilleure compréhension des activités humaines au cours du temps. Des exemples croisés sont présentés par thématique, comme la restitution du paysage, l’exploitation des milieux, les pratiques funéraires, artisanales, agro-pastorales et alimentaires. Les différents thèmes y sont traités de façon transversale, en hiérarchisant les apports et limites de chacune des disciplines : géomorphologie, pédologie, micromorphologie, palynologie, malacologie, carpologie, xylo- et anthracologie, étude des phytolithes, entomologie, paléoparasitologie, archéozoologie et ichtyologie. Le stage est également un moment d’échanges entre les intervenants et les stagiaires (responsables et techniciens d’opération, directeurs adjoints scientifiques et techniques), mais aussi avec les « décideurs » et personnes en charge des prescriptions, afin que puissent être envisagées, en amont, les études les mieux adaptées aux contextes et aux problématiques scientifiques.

0

Archéoentomologie : comment les Coléoptères fossiles contribuent à la reconstruction des anciens paysages et des activités humaines

Les Coléoptères fossiles sont abondants dans la plupart des sédiments quaternaires. Les espèces fossiles sont absolument identiques aux espèces actuelles vivantes. Leur stabilité morphologique et physiologique, leurs exigences écologiques souvent très précises et leur rapidité de réponse aux changements environnementaux font des Coléoptères un exceptionnel objet d’étude pour les recherches paléoécologiques et paléoclimatiques. Ces insectes peuvent aussi fournir des informations abondantes, originales et variées à propos des activités humaines passées et des environnements anthropisés. Ce champ de recherches est illustré au moyen de trois exemples issus de fouilles préventives menées par l’Inrap.

0

La malacologie continentale appliquée à l’archéologie préventive : une discipline foisonnante à spécialistes clairsemés

À l’interface entre archéobotanique et archéozoologie, la malacologie continentale (l’étude des coquilles d’escargots) paraît tout à fait adaptée aux questionnements archéologiques concernant les reconstitutions environnementales et les types d’activités humaines à l’échelle du site archéologique. En effet, les restes de ces mollusques, terrestres ou d’eau douce, se conservent parfaitement bien en contexte carbonaté, sont facilement déterminables et surtout sont très sensibles aux variations locales du milieu, que ce soit du point de vue du degré d’humidité ou du couvert végétal.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search