Étiqueté : archéologie sur le bâti

0

De l’intérêt des études archivistiques en archéologie moderne et contemporaine : le cas de l’aqueduc de Nanterre (Hauts-de-Seine)

Les travaux de construction d’une nouvelle ligne de métro dans le cadre des aménagements du Grand Paris sur la commune de Nanterre (Hauts-de-Seine) ont été l’occasion de mettre en lumière les études déjà existantes sur les réseaux d’adduction d’eau, au cours des derniers siècles.

0

L’apport des sources écrites à l’étude préventive de bâti médiéval : le cas de la tour maîtresse du château de Pouzauges (Vendée)

L’étude d’une tour maîtresse médiévale à Pouzauges (Vendée), réalisée en 2017-2018 avant un projet de restauration, s’est appuyé sur une démarche parallèle d’archéologie du bâti et d’étude des sources écrites préconisée par le cahier des charges scientifiques. Les deux parties de l’étude, menées conjointement, ont abouti à des résultats complémentaires s’enrichissant mutuellement.

0

Archives communales de Romans et archéologie préventive à Romans (Drôme) : autour de la maison du Mouton et de l’hôtel de Loulle

L’examen des documents d’archives et l’analyse archéologique portant sur deux édifices voisins mais distincts de la ville de Romans, ont permis d’accroitre et de corriger les connaissances sur ces maisons médiévales et, plus largement, sur les dynamiques de développement du secteur urbain dans lequel elles s’inscrivent.

0

Deux documents incontournables pour la connaissance d’un bâti d’Époque moderne : les prix-faits et les rapports de future cautèle étudiés à l’occasion des fouilles du centre ancien de Marseille

Présentation de deux types de documents qui ont permis, lors de trois chantiers archéologiques du centre ancien de Marseille, de restituer une grande partie du bâti marseillais d’Époque moderne. : les contrats de construction ou prix-faits, et les rapports de future cautèle.

0

Remonter aux origines d’une maison d’actes en actes : le cas de la maison dite de Jeanne d’Arc 7 rue des Dames à Aubigny-sur-Nère

Dans le cadre d’un diagnostic archéologique prescrit à l’occasion de la restauration d’une maison à pan de bois à Aubigny-sur-Nère, réalisé en plusieurs phases entre décembre 2015 et novembre 2016 sous la direction de Carole Lallet, une étude documentaire a été réalisée.

0

Les vestiges médiévaux de la maison de Châtillon dans l’îlot de la Vieille Porte à Belley (Ain) : dialogue entre sources archéologiques et sources d’archives

La fouille de l’Îlot Vieille Porte à Belley (Ain) a permis d’étudier les vestiges médiévaux et moderne de la maison de Châtillon et de ses abords et de contribuer à l’histoire de la cité épiscopale de Belley entre 1289 et 1624. L’attribution de cette maison urbaine se fonde sur des sources jusqu’alors inusitées.

0

Études documentaires, recherches en archives et opérations d’archéologie préventive au service archéologique d’Aix-en- Provence : la construction d’une pratique

La présence de chercheurs historiens actifs sur Aix et la proximité des fonds d’archives patrimoniaux ont été un atout pour les chantiers de fouilles préventives aixois qui, très tôt, ont bénéficié de l’apport de recherches documentaires et d’archives.

0

Appréhender archives et sources documentaires lors d’un diagnostic : exemple du château de la Croix, à Saint-Alban-Leysse (Savoie)

La recherche documentaire et en archives menée dans le cadre contraint d’un diagnostic sur le domaine et château de La Croix (cluse de Chambéry), illustre la nécessité et l’intérêt de confronter données de terrain et documents d’archives, ici particulièrement complémentaires.

0

La fabrique de l’archéologie sur le bâti : le « pas de côté » qui renouvelle les monuments

Aujourd’hui, force est de constater que les opérations d’archéologie préventive sur le bâti ont donné naissance à une pratique nouvelle et globale, dont la pluridisciplinarité accompagne et enrichit la lecture sédimentaire des sites patrimoniaux. Si la richesse des connaissances issues des « archives du sous-sol » ne sont plus à démontrer, les apports des opérations archéologiques préventives sur le bâti demeurent encore méconnus pour diverses raisons que ce séminaire nous donne à débattre. Toutefois, la concomitance d’une exploration sédimentaire avec une étude de bâti permet de mettre en avant des données complémentaires, souvent tributaires l’une de l’autre…

0

Système d’architecture civile, système de ville : l’exemple de Metz au Moyen Âge (XIIIe-XVIe s.)

Près de 40 années d’archéologie du bâti à Metz, prescrite exclusivement dans le cadre de diagnostics préalables à la restauration d’édifices, ont fini par porter un regard affiné sur la composante majoritaire d’une agglomération : son architecture civile ainsi que sur sa place dans le dispositif urbain.

0

Étudier le bâti industriel contemporain des Antilles françaises. L’exemple de l’usine de glace de Petit-Bourg (Guadeloupe)

En septembre 2020, un projet de construction d’une villa sur les hauteurs de Petit-Bourg (Guadeloupe) a engendré la réalisation d’une sauvegarde par l’étude d’un ancien site industriel de production de glace attribué à la fin du XIXe siècle et au XXe siècle et qui avait été oublié.

0

Une relecture des élévations du château du Coudray-Salbart (Deux-Sèvres)

Le château du Coudray-Salbart, classé au titre des Monuments Historiques, est considéré comme l’un des châteaux remarquables du début du XIIIe siècle en France. La qualité de son architecture défensive et le contexte historique de sa création révèlent une construction royale Plantagenêt d’une très grande ampleur. Sa qualité de conservation, le fait qu’il ait été pratiquement abandonné depuis le XVe siècle, et jamais remanié ni modifié depuis le Moyen Age, en font un témoin archéologique d’un intérêt exceptionnel.

0

Un exemple d’étude mêlant archéologie du bâti, fouille sédimentaire et sources écrites : la galerie sud du couvent des Jacobins de Rennes, XIVe-XVIIe s. (Ille-et-Vilaine)

De 2011 à 2013, le couvent des Jacobins de Rennes (Ille-et-Vilaine) a fait l’objet d’un chantier de fouille archéologique préventive d’une ampleur exceptionnelle, permettant d’étudier le couvent d’un ordre mendiant en intégralité. L’approche comportait à la fois une étude des archives, la fouille des vestiges sédimentaires, dont plusieurs centaines de sépultures, et une étude du bâti intégrale. Appliquée à l’ensemble du site, elle a permis de comprendre l’organisation et l’évolution de l’établissement monastique dans sa globalité, depuis sa fondation au XIVe siècle jusqu’à ses ultimes transformations dans le courant du XVIIe siècle…

0

De l’archéologie sans détruire : exemple d’enquête patrimoniale dans le quartier de Vienne, Blois (Loir-et-Cher)

Dans le cadre du PCR mis en place par Didier Josset et Viviane Auboug sur la ville de Blois, intitulé « Blois : ville et territoire ligérien depuis les premières installations humaines jusqu’à nos jours », nous avons réalisé une prospection inventaire du patrimoine bâti sur le quartier de Vienne, situé en rive gauche. Cette prospection a été menée à la parcelle et complétée de rares visites d’immeubles. Les objectifs principaux étaient d’identifier le bâti par période architecturale, afin de comprendre les étapes de formation du tissu urbain, et d’identifier le potentiel archéologique de ces ensembles de manière à proposer des clefs de gestion patrimoniale…

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search