Étiqueté : archéozoologie

0

L’archéozoologie dans la chaîne opératoire de l’archéologie préventive en France : du diagnostic au rendu de rapport de fouille

Malgré la démonstration sans cesse renouvelée des apports de cette discipline, la pratique quotidienne de l’archéozoologie en contexte préventif est aujourd’hui fréquemment sujette à une restriction des moyens financiers ainsi que des champs d’étude, menant à une modification substantielle du contenu des travaux.

1

Des mammouths sous l’autoroute. L’exploitation des données environnementales et leurs apports pour diagnostiquer et étudier les sites paléolithiques : l’exemple des fouilles du Contournement Ouest de Strasbourg (Bas-Rhin)

À l’occasion des diagnostics archéologiques menés préalablement au projet autoroutier du Contournement Ouest de Strasbourg, sept indices de site du Paléolithique moyen ont été identifiés, dont trois ont fait l’objet de fouilles. Les travaux menés sur les séquences lœssiques ont permis de reprendre le cadre de référence stratigraphique, chronologique et environnemental pour la Préhistoire locale.

0

OGAIA : Outil de Gestion, d’Analyse et d’illustration en Archéozoologie

OGAIA est une combinaison d’outils développés à l’aide des logiciels Excel© et Qgis©. L’objectif de ces outils est de faciliter l’enregistrement, la gestion, l’analyse et l’exploitation des données archéozoologiques recueillies dans le cadre d’une opération de terrain.

0

Illustration de profils squelettiques et représentation de données statistiques automatisées via un SIG (logiciel QGIS)

L’utilisation de dessins de squelettes d’animaux numérisés, pour illustrer la représentation des parties squelettiques d’une espèce donnée, est devenue courante en archéologie : présence / absence, quantité (cercles proportionnels) ou pourcentage (densité). La quantification automatique de ces divers modes de représentation est rendue possible via le recours à un système d’information géographique (SIG).

0

La bioarchéologie en France : état des lieux, enjeux et perspectives

La bioarchéologie est l’étude des vestiges biologiques recueillis dans le cadre de fouilles archéologiques tels que les restes végétaux et animaux, mais aussi leurs composants physico-chimiques, génétiques et les traces de substances organiques (lait, graisses, cires…). Elle regroupe un très large éventail d’approches et de disciplines.

0

L’apport des puits aux études bio‐archéologiques : quelques exemples bretons

La fouille récente d’une douzaine de puits antiques sur des opérations Inrap en Bretagne est l’occasion de faire un retour d’expérience sur l’apport de nouvelles approches méthodologiques. La qualité de conservation des restes bioarchéologiques, ainsi que l’amplitude stratigraphique, constituent des arguments de poids pour le développement de ce type de fouilles manuelles et sécurisées.

0

Approches renouvelées et nouvelles techniques pour une optimisation des études bioarchéologiques en contexte funéraire : exemples alsaciens du Haut-Empire au premier Moyen Âge

Cette communication traite de l’optimisation des études bioarchéologiques en contexte funéraire. Après avoir présenté les avancées de notre réflexion en matière de méthodologie, nous présenterons l’adoption de nouvelles approches permettant un gain opérationnel et scientifique et contribuant à la compréhension des gestes funéraires, tel que recommandé par le CNRA.

0

Du projet d’inventaire de la faune et de la flore française vers un portail bioarchéologique ouvert global

Depuis sa création en 1993, la base de données nationale aujourd’hui nommée « Inventaires archéozoologiques et archéobotaniques de France » (I2AF) a connu de nombreuses évolutions au gré des projets et programmes de recherches.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search