Étiqueté : chronostratigraphie

0

Le diagnostic archéologique : un outil de recherche et de prospective en Eure-et-Loir

Depuis 2005, le Service d’archéologie préventive d’Eure-et-Loir a pris en charge près de 40 % des diagnostics prescrits sur le département. De la préparation des opérations à la diffusion des résultats, l’équipe d’archéologues place le diagnostic au cœur d’une démarche scientifique globale. Le séminaire de Caen était donc l’occasion de partager ces 13 années d’expérience et de pratique du diagnostic en collectivité territoriale. Après avoir brièvement exposé le cadre de cette pratique, l’accent est mis sur trois principaux axes de travail issus de la recherche conduite lors des diagnostics : la connaissance des contextes chrono-stratigraphiques à l’échelle du département, la modélisation de l’occupation des territoires, l’utilisation des données isolées dans des réflexions multiscalaires.

0

La détection de sites du Paléolithique ancien et moyen dans le nord de la France : une approche particulière

Depuis une quinzaine d’années, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais ont été touchée par de nombreux travaux d’aménagement du territoire qui ont permis la découverte de sites enfouis sous des épaisseurs variables de sédiments présentant une excellente conservation des niveaux d’occupations préhistoriques. Cependant, ceux-ci restent à des profondeurs aisément accessibles dans le cadre d’opérations d’archéologie préventive. La réalisation de sondages destinés à la découverte de gisements paléolithiques conservés en profondeur constitue une des particularités de l’archéologie préventive du nord de la France. Cette démarche est le résultat d’une approche volontariste, qui requiert des connaissances en archéologie préhistorique et en géomorphologie.

0

Le diagnostic archéologique des séquences fluviatiles pléistocènes de la basse vallée de l’Yonne

La basse vallée de l’Yonne constitue un secteur géographique d’une cinquantaine de kilomètres de long, compris entre deux confluences, Yonne-Armançon en amont et Seine-Yonne à Montereau en aval, où la rivière entaille les formations du Crétacé supérieur du Sénonais. Le propos de cette contribution est de présenter l’évolution des procédés de diagnostics archéologiques mis en œuvre pour la détection des sites paléolithiques en contexte fluviatile depuis 1994 dans cette aire géographique. Il n’est pas ici question d’ériger en modèle ce type d’intervention, mais plutôt d’illustrer comment une prise en compte rigoureuse du contexte (ici géomorphologique) associée à une grande souplesse dans la mise en œuvre technique permettent d’obtenir un diagnostic complet (archéologique et géomorphologique).

0

Le diagnostic archéologique paléolithique en domaine fluviatile : place des approches paléoenvironnementales

Le diagnostic archéologique pour le Paléolithique doit fournir les éléments permettant d’apprécier la présence ou non d’une occupation humaine. À ce stade du processus, l’intervention paléoenvironnementale occupe une place importante car elle doit : repérer les séquences sédimentaires potentiellement fossilifères ; prévoir les études environnementales nécessaires à la compréhension d’un site avant une éventuelle fouille.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search