Étiqueté : conservation-restauration

Cette discipline regroupe des interventions bien spécifiques de sauvegarde d’un objet ou d’un monument dans le respect de sa signification à la fois culturelle, historique, esthétique, éthique et artistique. L’objectif d’une intervention de conservation-restauration n’est pas de remettre les biens culturels « à neuf », mais bien de prolonger leur durée de vie dans ce qu’ils représentent comme liens entre les époques et les générations. [FFCR]

0

Les restes organiques minéralisés : un nouveau champ d’investigation en contexte funéraire. Exemple de la nécropole mérovingienne de Merxheim « Obere Reben » (Haut-Rhin)

Les traces de matériaux organiques découverts en contexte archéologique sont généralement difficiles à déceler, mais elles sont riches d’informations essentielles et inédites. Les sépultures constituent un milieu particulièrement favorable à leur conservation. L’abondant mobilier métallique qu’elles contiennent généralement (armement, parure, éléments vestimentaires, objets du quotidien, mobilier, outillage) favorise par le biais du processus de corrosion la migration des sels métalliques au cœur du matériau organique : on le dit alors « minéralisé ».

0

La conservation et la gestion des biomatériaux au sein du CCE d’Alsace

Le Centre de Conservation et d’Étude (CCE) d’Alsace, porté par Archéologie Alsace, les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin et la DRAC Grand Est, a été inauguré, en 2016, à Sélestat en vue d’améliorer la conservation et la gestion du mobilier archéologique à l’échelle de l’Alsace. Les biomatériaux sont particulièrement bien représentés au CCE, notamment parce que les principaux musées alsaciens, par manque de place et de locaux adaptés, ne peuvent parfois pas les accueillir lorsqu’il s’agit de lots importants (faune notamment). Ils sont dès lors conservés au CCE dans des dépôts spécifiques afin de garantir une conservation et une gestion optimale, en fonction de leur nature. Des échanges réguliers avec les spécialistes ont pour objectif d’enrichir progressivement les inventaires avec les données d’étude. Grâce aux salles d’étude du CCE, comprenant également des collections de référence, ces restes sont régulièrement étudiés et facilement accessibles. Des protocoles et procédures à respecter en cas de prélèvement pour analyses destructrices ont été récemment élaborés afin de cadrer au mieux les nombreuses sollicitations.

0

Restauration numérique et restauration physique : le cas d’un vase de la fosse F1903 du diagnostic de Coulombs

Antoine Louis – Service d’archéologie préventive du CD28 – Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (IRAA) – USR 3155 (AMU-CNRS, UPPA, Lyon 2) – Antoine.LOUIS@eurelien.fr / Marie-Angélique Rodot – Service d’archéologie préventive du CD28...

1

Les statuettes gravettiennes d’Amiens-Renancourt 1 : numérisation, exploitation et apport de leur modélisation 3D par photogrammétrie

David Hérisson – CNRS – UMR 7041 ArScAn, équipe AnTET – david.herisson@cnrs.fr / Clément Paris – Inrap – UMR 7041 ArScAn, équipe d’Éthnologie préhistorique – clement.paris@inrap.fr / Émeline Deneuve – DRAC Nouvelle-Aquitaine – Service...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search