Étiqueté : datation absolue

0

Méthodologie et remise en question autour de la datation en bâti

La communication a pour objectif de faire, au travers de sites variés et récemment étudiés, un état des lieux des pratiques liées à la datation afin de rectifier l’image d’Epinal plutôt tournée vers l’histoire de l’art en matière de datation monumentale, et ce à l’attention notamment des interlocuteurs patrimoniaux. Faire comprendre les enjeux et la méthodologie semble primordial pour permettre une meilleure intégration et prise en compte des études monumentales archéologiques au sein des chantiers des restaurations ou d’inventaire…

0

Sous les pavés la Loire ! Archéologie préventive et occupations précoces de la plaine alluviale à Tours (37)

La plaine alluviale de la Loire, dans le secteur de la ville de Tours (37), présente une structuration complexe. La zone subit les influences croisées de la Loire et du Cher ; elle a également longtemps été soumise à la dynamique de cours d’eau désormais disparus (ruau Sainte-Anne) ou très fortement anthropisés au cours du dernier siècle (Dolve, ruau de l’Archevêque). L’obtention des datations absolues sur des dépôts alluviaux peu ou pas anthropisés, dans des niveaux souvent situés à des profondeurs importantes, met en lumière les variations environnementales auxquelles les peuplements pionniers sont soumis. Pour les périodes historiques, la découverte d’incisions très récentes, ainsi que la mise en évidence de variations importantes et rapides de la dynamique du système ligérien s’intègrent à la compréhension des modalités de l’expansion urbaine. La très grande majorité des données provient de diagnostics préventifs, menés sur des surfaces restreinte et sans découverte archéologique significative au premier abord. La forte implication du collectif de recherches de l’Inrap a permis le développement des thématiques géomorphologiques et leur intégration aux travaux des archéologues. Désormais, tout diagnostic organisé à Tours revêt un statut d’opération à fort potentiel scientifique, rendant caduque la notion de diagnostic « négatif ».

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search