Étiqueté : fouille manuelle

0

De la truelle à la pelle mécanique, pour une utilisation raisonnée de l’outil. Approche méthodologique et scientifique des sites protohistoriques en milieu rural

Le recours à la mécanisation en milieu archéologique s’appuie sur différents critères qui souvent relèvent des habitudes individuelles de travail ou encore des aspects de pénibilité de la fouille dite manuelle des vestiges. Elle peut parfois faire l’objet de prises de positions idéologiques et partisanes entre « pro » et « anti », suivant l’angle de vue privilégié. La réalité est plus complexe et les problèmes de méthodologie de fouille des sites archéologiques doivent avant toute chose répondre à une question fondamentale : comment mieux fouiller les gisements ?

0

Le rôle de l’adjoint scientifique et technique : concevoir le projet de diagnostic

La conception d’un projet de diagnostic archéologique sur une ou plusieurs parcelles susceptibles de renfermer des vestiges paléolithiques doit prendre plusieurs paramètres en considération : la profondeur des vestiges, leur conservation, leur caractérisation, la géométrie de leur répartition. La cote de profondeur du projet de l’aménageur est un filtre qui constitue la variable de réglage des sondages. Les sites paléolithiques ont une tendance, fâcheuse, à l’enfouissement profond. D’un point de vue général, il est recommandé de reconnaître l’épaisseur totale de la séquence et d’atteindre le substrat géologique stérile en matière d’anthropisation potentielle (ante-Pléistocène).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search