Potentiel bioarchéologique des micro-fossiles non-polliniques en archéologie préventive

Les micro‐fossiles non polliniques (MNP) constituent un vaste groupe de bioindicateurs (propagules ou forme de résistance, entre autres) issus de différents organismes (champignons, algues, plancton, bactérie, animaux, végétaux etc.). Si leur analyse est désormais fréquente dans les études palynologiques menées dans les milieux naturels (lacs ou zones humides), les MNP sont encore peu exploités en contexte archéologique. Leur potentiel bioarchéologique reste à évaluer mais l’enjeu est grand tant les informations qu’ils peuvent apporter sont nombreuses aussi bien sur le plan paléoenvironnemental que paléoécologique, géoarchéologique ou taphonomique. L’éventail de sites et de structures offert par les opérations d’archéologie préventive constitue le cadre idéal pour démarrer cette évaluation.