Étiqueté : tamisage

0

Le point de vue de la direction scientifique et technique

Pour des raisons non seulement de pragmatisme et d’efficacité, mais également de priorité méthodologique et opérationnelle, le séminaire a porté essentiellement sur un domaine précis de la mécanisation, celui de la mise en œuvre de mini-pelles hydrauliques. Avec un retard de plusieurs années et le recul imposé par divers aléas, il nous est apparu souhaitable, dans cette partie conclusive, d’élargir davantage la problématique. Les propos ont non seulement été réactualisés mais vont au-delà des conclusions du séminaire pour aborder la mécanisation sous divers angles, et considérer le recours à la mini-pelle dans un contexte élargi, avec une sensibilité particulière pour le tamisage de gros volumes.

0

Le rôle de l’adjoint scientifique et technique : concevoir le projet de diagnostic

La conception d’un projet de diagnostic archéologique sur une ou plusieurs parcelles susceptibles de renfermer des vestiges paléolithiques doit prendre plusieurs paramètres en considération : la profondeur des vestiges, leur conservation, leur caractérisation, la géométrie de leur répartition. La cote de profondeur du projet de l’aménageur est un filtre qui constitue la variable de réglage des sondages. Les sites paléolithiques ont une tendance, fâcheuse, à l’enfouissement profond. D’un point de vue général, il est recommandé de reconnaître l’épaisseur totale de la séquence et d’atteindre le substrat géologique stérile en matière d’anthropisation potentielle (ante-Pléistocène).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search