Étiqueté : taphonomie

0

Variations de la nappe phréatique d’Alsace et patrimoine bioarchéologique : le point de vue des géoarchéologues

L’Alsace occupe un fossé d’effondrement d’âge éocène rempli d’alluvions déposées par le Rhin et ses affluents au cours du Quaternaire. Les alluvions renferment la plus grande nappe phréatique d’Europe, 35 milliards de m³ d’eau, stockés dans la seule partie française. Subaffleurante dans une grande partie de la région, cette nappe est responsable de vastes zones humides, les rieds. Menacée, elle fait l’objet d’un suivi constant et régulier depuis plusieurs décennies. En effet, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, elle a connu des bouleversements de grande ampleur, en relation notamment avec la rectification du Rhin. Les chantiers archéologiques permettent aussi de compléter la connaissance des variations piézométriques au cours de l’Holocène et de recueillir des données environnementales à grande échelle.

0

Nouvelles technologies numériques, nouveau regard porté sur les crémations

Les technologies d’imagerie médicale sont régulièrement testées par les archéo-anthropologues en charge de fouiller des structures liées à la crémation. Cet intérêt découle probablement d’un changement de perception des dépôts cinéraires (urne, amas d’os ou de résidus de combustion …), engagé dans les années 80, bien avant la démocratisation de l’imagerie médicale.

0

Le diagnostic des sites paléolithiques et mésolithiques : Introduction

Les recherches sur le Paléolithique et le Mésolithique en archéologie préventive semblent être en France mieux intégrées dans les études d’impacts d’aménagement du territoire que dans la plupart des pays européens. Le diagnostic des sites paléolithiques est d’une complexité à la fois scientifique et technique. Ce séminaire s’est donné pour objectif non seulement de présenter des études de cas mais aussi de proposer des méthodes et techniques, bases d’un travail de terrain permettant l’amélioration des possibilités de découvertes de sites paléolithiques et la meilleure appréciation possible de leur potentiel scientifique.

0

Le diagnostic des sites paléolithiques en Aquitaine

Pour les périodes anciennes de la Préhistoire, le diagnostic est primordial et ne peut se satisfaire du simple constat de la présence ou de l’absence de vestiges (lithiques quasi exclusivement). Cette phase relève d’exercices difficiles, voire parfois spécialisés sur le terrain qui doivent in fine aboutir à des interprétations objectives concernant la nature du site et son statut. En découle la suite des opérations, favorable ou défavorable à la sauvegarde par la fouille et l’étude. Ce sont essentiellement les opérations de diagnostics en milieu rural, et en particulier les tracés linéaires, des aménagements de ZAC et de ZI, qui pourvoient l’essentiel de la détection et de la caractérisation de sites paléolithiques. L’Aquitaine, et plus globalement le sud-ouest de la France, ne déroge pas à cette règle.

0

La détection des sites mésolithiques dans le nord de la France

Il est question ici de faire un point sur la détection des sites mésolithiques dans le nord de la France à partir de l’expérience régionale et des pratiques en vigueur au nord de la Seine. L’approche peut être extrapolée à l’ensemble du Bassin parisien et à une partie de ses marges. En effet, ces régions ont en commun de receler essentiellement des sites de plein air. Les abris sous roches et les amas coquilliers y sont quasiment absents. Ces deux derniers types de gisements nécessitent une méthodologie spécifique qui ne sera donc pas abordée.

0

Taphonomie et diagnostic des sites paléolithiques

L’idée que tous les sites archéologiques ont subi, à des degrés divers, des transformations après leur abandon par l’Homme s’est très largement imposée dans les dernières décennies. La nature et l’intensité des transformations sont très variables, en fonction à la fois du type de contexte environnemental et de la rapidité d’enfouissement qui soustrait progressivement le niveau archéologique à l’action des processus géomorphologiques superficiels. Ces transformations peuvent aller d’une simple disparition de la matière organique en milieu oxydant à une érosion et à une redistribution complète. Dans la grande majorité des cas, le site se trouve dans un état de dégradation intermédiaire entre ces deux pôles.

0

Le diagnostic des sites paléolithiques et mésolithiques : Réflexions et recommandations

À partir de la lecture des différentes contributions et des échanges particulièrement riches sur le thème du diagnostic des sites paléolithiques et mésolithiques, il nous paraît possible de proposer un certain nombre de recommandations. En premier lieu, il est utile de faire un rappel du décret sur l’archéologie préventive qui fixe les objectifs principaux du diagnostic. Il faut noter que le diagnostic est réalisé sous la forme «… d’études, prospections ou travaux de terrain… », même si dans la majorité des cas une approche intrusive est nécessaire, et cela encore plus en Préhistoire paléolithique-mésolithique car seule cette approche semble à même d’apporter des éléments d’information sur la taphonomie du site. L’autre facteur participant à ce cadre est celui des contraintes techniques imposées par la nature du projet d’aménagement.

0

L’approche géomorphologique systématique à l’échelle d’un territoire : le cas de Nîmes

L’approche géomorphologique systématique telle qu’elle se pratique aujourd’hui à Nîmes (Gard), dès la phase de diagnostic, est née de la prise en compte progressive des données paléoenvironnementales comme élément essentiel de la lecture des paysages et des interactions qui s’établissent avec les activités humaines. Dès 1989, la présence d’un pédologue dans l’équipe de fouille de la ZAC des Halles avait permis une approche totalement nouvelle de l’étude des sols. Le développement périurbain, principalement au sud de la ville, avait entraîné dans le même temps des prescriptions archéologiques sur des terrains encore peu investis par l’archéologie.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search