Étiqueté : territoire

0

Le diagnostic comme outil de recherche : l’expérience collective nîmoise

La pratique du diagnostic archéologique en région nîmoise, territoire limité et riche de vestiges, s’appuie sur le travail d’un large groupe de recherche qui développe des problématiques couvrant toutes les périodes chronologiques. Les nombreux diagnostics réalisés sur de petites surfaces ont fait de ce type d’intervention un outil important de la recherche ; les données récoltées servent de nombreuses thématiques comme la restitution paysagère, la topographie urbaine, la structuration foncière ou le mode d’occupation du sol. Cet article présente cette approche collective du diagnostic archéologique et son exploitation comme outil scientifique majeur.

0

De la détection à l’expertise : l’apport des opérations de diagnostic dans la plaine de Troyes

Le secteur de la plaine de Troyes, petit territoire du Grand Est parisien dont la dynamique économique est représentative de celle de nombreuses petites villes de France, fait désormais partie des principales zones d’activité d’archéologie préventive du nord de la France. Cet état de fait est notamment le fruit d’un suivi actif, conscient et régulier, des surfaces soumises à aménagement depuis plus de 25 ans de recherches archéologiques. Le programme collectif de recherche (PCR) « Plaine de Troyes », qui établit un bilan complet sur la trajectoire de ce territoire, a pour objectif d’appréhender la dynamique spatiale des occupations humaines des premiers agriculteurs du Néolithique ancien jusqu’au territoire polarisé par la ville de Troyes au temps des comtes de Champagne. Conçu sur une base résolument géographique, ce programme explore les données sous l’angle spatial (cartographie, statistiques) mais aussi de la longue durée, pour une meilleure compréhension de la logique d’évolution territoriale. Il s’agit de poser un diagnostic réflexif sur la longue série d’opérations déjà menées et d’interroger la représentativité de leurs résultats. Leur analyse détaillée met en lumière la complexité des facteurs entrant en ligne de compte, de la détection jusqu’à la restitution des grandes lignes du peuplement ancien à laquelle s’attache tout projet de territoire. Elle ouvre également la discussion sur les stratégies que l’archéologie préventive doit adopter pour répondre à une exigence strictement scientifique, sans être influencée par des considérations commerciales ou politiques. Le projet vise également à constituer un jeu de données statistiques, caractérisé par de multiples variables qualitatives et quantitatives, tout en fournissant des résultats aisément reproductibles par d’autres secteurs bien suivis. Plus généralement, l’objectif est de concourir à l’écriture d’un nouveau discours sur l’histoire globale des territoires de l’isthme français.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search